LE DIRECT

Les Cours du Collège de France - page 9

Du lundi au vendredi de 05h à 06h

Les grandes voix du savoir pour tous.

GÉNÉRIQUE COLLÈGE DE FRANCE :

  • Au tout début, quelques notes de " Trinkt Freunde trinkt : Tourdion " Compositeur /interprète : Pierre ATTAIGNANT (Label : Blacklisted records / numéro : 080901-17)
  • " Glenn " (partie instrumentale du morceau qui porte les archives autour de l'histoire du Collège de France) Compositeurs : ( Johann Sebastian Bach , Nicolas Godin , Vincent Taurelle ) ; interprète : Nicolas GODIN, album Contrepoint (Label : Because Music / numéro : 5156169) .
  • " Club nine " (morceau qui accompagne souvent la présentation du cours) Compositeurs : ( Johann Sebastian Bach , Nicolas Godin , Vincent Taurelle ) ; Interprète : Nicolas GODIN, album Contrepoint (Label : Because Music / numéro : 5156169) .
  • Générique de fin, " Green's leaves ". Compositeur et interprète : Chilly Gonzales (Label : Gentle threat / numéro : 018).

Références des archives INA :

  • Claude Lévi-Strauss, dans Radioscopie, France Inter, le mercredi 9 novembre 1988 : "Le professeur du Collège de France est maître de sa chaire, libre..." Il n'a qu'une obligation traiter un sujet nouveau chaque année. C'est le goût de l'exploration intellectuelle, "c'était passionnant"
  • André Gillois livre ses souvenirs sur Bergson au Collège de France au début du XXe siècle : "on faisait la queue pour entrer dans la petite salle n°8 comme pour aller au cinéma", extrait du magazine, Messages de France. Souvenir des hommes que j'ai connus : BERGSON et EINSTEIN (Radio Diffusion Française), enregistré le 26/05/1950
  • Extrait du Cours inaugural de Roland Barthes au Collège de France, enregistré le 11 janvier 1977 : il exprime sa joie d’entrer dans un lieu hors pouvoir et "d’interpréter le Collège comme une des dernières ruses de l’histoire", pour le professeur, il s'agit certes de « chercher » mais aussi de « rêver tout haut sa recherche »
  • Jacqueline de Romilly, extrait du magazine, Le bon plaisir, sur France Culture, le samedi 2 juillet 1988, à propos de la salle des archives : "tout le monde est là", "cette table" où sont mélangés, "scientifiques, littéraires, philosophes, toutes les langues", "tout le monde se lève pour vous voir entrer", "François 1er préside", c'est très émouvant"... "une salle remplie des souvenirs du Collège de France"
  • Autres archives d'ouverture :
  • Yves Laporte sur l'histoire du Collège de France, extrait de l'émission, Agora, France Culture, vendredi 5 juin 1981
  • Yves Bonnefoy explique suite à son élection au Collège de France en 1981 : « Il me semblait qu’une chaire au Collège de France avait pour vocation naturelle non seulement d’expérimenter mais aussi d’écouter la façon d’expérimenter des autres… », dans le cadre du magazine Surpris par la nuit, « L'esprit 81 : la culture en France autour de l'année 81 », le 25 avril 2001, sur France Culture.

Archives pour introduire les leçons inaugurales :

  • Dialogue entre Georges Duby et Pierre Bourdieu sur leurs souvenirs de la leçon inaugurale, G. Duby rappelle que c’est « un rite de passage et une épreuve », « on paraît devant ses pairs »… son souvenir de R. Aron, "vert de peur". "La préparation des cours et séminaires" est "lourde", le " métier de professeur du Collège n'est pas une sinécure", il faut "se surpasser devant cet auditoire inquiétant". Pour P. Bourdieu " on a une sorte de public attachée à la seule parole du professeur"..."les professeurs du Collège", "des hérétiques consacrés"...
  • Extrait de la leçon inaugurale de Pierre Bourdieu en avril 1982, « l’efficacité proprement magique du rituel », reportage au Collège de France et archive, diffusés dans le cadre du magazine, Le bon plaisir « Pierre Bourdieu » sur France Culture, diffusion le 23 juin 1990.
  • Françoise Héritier, ancienne élève de Claude Lévi-Strauss se souvient de la leçon inaugurale de son maître et de son émotion de découvrir qu’il n’y avait pas que ses disciples et des universitaires, mais aussi Alain Cuny dans le public au Collège de France… « il n’y avait pas que nous », extrait du magazine, Le bon plaisir « Claude Lévi-Strauss », sur France Culture, le 25 octobre 1986

TOUTES LES DIFFUSIONS

Figures juridiques de la démocratie (5/9) : Des bases juridiques médiévales de la démocratie aux bases dogmatiques de l’époque moderne et jusqu'à aujourd'hui
59 min
LE 11/01/2019

Que reste-t-il des expériences de la démocratie de la Grèce ancienne et des expériences médiévales de l’époque moderne à aujourd’hui ? S’interroge le juriste...

Figures juridiques de la démocratie (4/9) : Les bases juridiques médiévales de la démocratie
59 min
LE 10/01/2019

Comment la nécessité de mettre la démocratie à l’abri de la domination des plus riches, a-t-elle puissamment animé les pères fondateurs de la démocratie...

Figures juridiques de la démocratie (3/9) : La généalogie de la démocratie économique
59 min
LE 09/01/2019

Quels sont les antécédents historiques et juridiques de la démocratie économique ? S’interroge le juriste Alain Supiot, qui analyse les liens étroits et...

Figures juridiques de la démocratie (2/9) : La démocratie économique et sociale
59 min
LE 08/01/2019

Quelle est la généalogie de la démocratie économique ? S’interroge Alain Supiot. Quelles sont les faiblesses de l’Etat social ? Comment l’idée de démocratie...

Figures juridiques de la démocratie (1/9) : Essor et reflux de la démocratie économique
59 min
LE 07/01/2019

Quels sont les liens étroits et anciens entre la face politique et la face économique de la démocratie ? s'interroge Alain Supiot. Comment la démocratie...

Musiques, sons et signes (11/11) : Problématiques liées au temps réel dans la musique: séminaire avec Gérard Berry et Arshia Cont
59 min
LE 04/01/2019

Comment est-ce qu’on peut programmer avec le temps? Qu’est-ce que l’Airbus et une partition ont en commun? Comment l’ordinateur peut-il se synchroniser...

Musiques, sons et signes (10/11) : Temps et musique IV : La composition...en temps réel et en temps différé
59 min
LE 03/01/2019

Qu’est-ce que l’aléatoire contrôlé? Pourquoi la musique en temps réel? Philippe Manoury nous introduit au coeur de ses recherches et de sa création entre...

Musiques, sons et signes (9/11) : Temps et musique III : Grammaires musicales génératives
59 min
LE 02/01/2019

Quel rôle jouent les structures temporelles autonomes? Pourquoi les "grammaires musicales génératives" et doit-on les entendre, demande le compositeur...

Musiques, sons et signes (8/11) : Organisation temporelle dans la narration: séminaire avec Valère Novarina
59 min
LE 01/01/2019

Entre un écrivain & un musicien, quel rapport au temps & à la réversibilité? "L’espace est réversible, mais le temps ne l’est pas" dit l’informaticien...

Musiques, sons et signes (7/11) : Temps et musique II : Les formes temporelles
59 min
LE 31/12/2018

"Peut-on parler de formes temporelles", demande le compositeur Philippe Manoury? Quel rôle jouent les structures temporelles autonomes? Pourquoi la critique...

Musiques, sons et signes (6/11) : Temps et musique I : Stratégies de l’écoute
59 min
LE 28/12/2018

Comment présent, passé et futur se conjuguent-ils dans l’écoute de la musique? Pourquoi la répétition de motifs, de figures, peut-elle être fondamentale?...

Musiques, sons et signes (5/11) : Repenser les formes: Le Thinkspiel, nouvel alliage théâtre / musique
58 min
LE 27/12/2018

Quels sont les rapports entre théâtre, drame et musique? Quelle distorsion dramatique et remarquable opère Berg, lecteur de Büchner, dans son opéra Wozzeck?

Musiques, sons et signes (4/11) : Repenser les formes: Emergence des formes
59 min
LE 26/12/2018

Pourquoi Beethoven joue-t-il d’une « faute d’écriture volontaire?» Quelles symétries peuvent se révéler dans les variations? Quelle forme secrète peut...

Musiques, sons et signes (3/11) : Musiques, sons et signes (3/11) Repenser les formes: L’orchestre, le lieu et l’espace
59 min
LE 25/12/2018

Quel est le comportement spatial des objets sonores? Comment l’espace peut-il être révélateur de la polyphonie? Où situer l’orchestre? Philippe Manoury...

Musiques, sons et signes (2/11) : Repenser les formes: Les écritures du sonore (partie 2)
59 min
LE 24/12/2018

Comment l’écriture est-elle «l’élément fondamental pour composer de la musique»? Philippe Manoury explique pourquoi il faut s’atteler à créer un nouveau...

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.