LE DIRECT
Application de l'huile par les sportifs à la palestre (céramique) et plat apulien de poissons issu de l'Altes Museum (Ancien musée) de Berlin.
Épisode 9 :

Quelle utilisation de l’huile d’olive?

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment Rome et les grandes villes étaient-elles approvisionnées en huile d’Olive ? Quelle était la qualité des huiles d’olive ? demande l’archéologue Jean-Pierre Brun. Comment étaient-elles utilisées dans l'Antiquité, de la maison aux thermes et aux temples?

Application de l'huile par les sportifs à la palestre (céramique) et plat apulien de poissons issu de l'Altes Museum (Ancien musée) de Berlin.
Application de l'huile par les sportifs à la palestre (céramique) et plat apulien de poissons issu de l'Altes Museum (Ancien musée) de Berlin. Crédits : Altes Museum

Comment la variété des olives influence-t-elle la production des huiles, leurs qualités et leur goût? Comment différents types d'olives pouvaient-ils être mélangés? Des soins du corps à l’alimentation en passant par l'usage médicinal, quels étaient les modes de consommation des huiles?  

Jean-Pierre Brun, Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "Techniques et économies de la Méditerranée antique", nous entraîne dans une vaste fresque sur le temps long- plusieurs millénaires- dans le cadre de sa série pluriannuelle qu’il consacre à l’économie de l'huile d’olive dans l’antiquité et aux innovations techniques qui lui sont liées.  L’archéologue rappelle dans ses différentes présentations que : 

« L’objectif de la chaire « Techniques et économies de la Méditerranée antique » est d’exposer l’apport des recherches archéologiques récentes, le plus souvent lors de fouilles préventives, à la connaissance de l’histoire des techniques et de leur impact sur l’économie antique. »

Dans sa Leçon inaugurale en 2012, il soulignait : 

« Pour ma part, je me concentrerai sur l’étude de l’archéologie de la production, secteur fondamental parce qu’il embrasse l’infrastructure de la société et restitue les vestiges laissés par les gens du peuple qui n’ont ni le pouvoir, ni la culture pour fournir des témoignages écrits. Il s’agit donc de compenser un biais permanent de l’histoire en faveur des dominants et des franges marginales de l’activité économique, tel le commerce de biens de luxe, éclatant et bruyant. Il faut donc s’efforcer de contrebalancer le poids des couches supérieures de la société par l’étude des masses rurales et urbaines dans leur fonction de production. La croissance, dans l’Antiquité comme aujourd’hui, est le fruit d’une évolution profonde de la population, de son bien-être et de son éducation qu’on peut entrevoir au travers de l’habitat, des lieux et des formes du travail, de l’alimentation et de l’état sanitaire. Dans les années qui viennent, je me propose de présenter l’état des recherches sur l’archéologie des innovations techniques, de l’énergie, de la main-d’œuvre, de l’agriculture, en particulier de l’agriculture spécialisée, des infrastructures du commerce et de l’évolution proto-industrielle de certains artisanats. » 

Nous retrouvons à côté des citations des nombreux travaux archéologiques les plus récents, celles des textes antiques, ceux de Pline, de Caton, de Théophraste, que nous avons souvent "rencontrés" pendant cette série consacrée à l'archéologie de l'huile d'olive mais c'est aussi un extrait d'Hyppocrate, aujourd'hui…  

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, le 19 décembre 2017, pour le cours  de Jean-Pierre Brun, "Technique et économie de l'huile d'olive dans la Méditerranée antique ». Aujourd’hui, « Quelle utilisation de l’huile d’olive? »

Pour prolonger :

Bibliographie

Intervenants
  • Archéologue, Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire Techniques et économies de la Méditerranée antique.
L'équipe
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......