LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Extrait prospectus de 1916, International Correspondence Schools, Pennsylvanie : l'éducation comme ascenseur social et antidote aux écarts de salaires durant la Révolution industrielle aux Etats-Unis
Épisode 13 :

Croissances et inégalités

58 min
À retrouver dans l'émission

Quelle a été l’évolution des inégalités ? Comment les mesure-t-on ? Pourquoi la mobilité sociale peut-elle être une mesure dynamique des inégalités ? Qu'y a-t-il derrière l’augmentation des inégalités en haut de l’échelle des revenus ? Quelle relation entre innovation, croissance et inégalités ?

Extrait prospectus de 1916, International Correspondence Schools, Pennsylvanie : l'éducation comme ascenseur social et antidote aux écarts de salaires durant la Révolution industrielle aux Etats-Unis
Extrait prospectus de 1916, International Correspondence Schools, Pennsylvanie : l'éducation comme ascenseur social et antidote aux écarts de salaires durant la Révolution industrielle aux Etats-Unis Crédits : International Correspondence School/Popular Science Monthly, Modern Publish.

Rediffusion du 30 septembre 2016

Qu’est-ce que le GINI ? Que s’est-il passé dans les années 1980 ? L’hypothèse de Kuznets qui "défend l’idée que l’inégalité croît puis décroît à mesure qu’un pays se développe", est-elle dépassé ?

Comme à son habitude, Philippe Aghion, chercheur passionné, qui a enseigné à Oxford et à Harvard, titulaire de la chaire "Économie des institutions, de l'innovation et de la croissance" au Collège de France, soulève de nombreuses questions. Il nous inscrit ce matin dans une sorte denquête sur la relation entre croissance et inégalités.

Dans sa leçon inaugurale, il posait déjà le constat suivant (le journal Le Monde avait repris de larges extraits) :

"Au cours des dernières décennies, les pays développés ont connu une augmentation accélérée des inégalités de revenus, en particulier en haut de l’échelle (le « top 1 % » a vu sa part dans le revenu total augmenter rapidement)."

Présentant sa théorie schumpétérienne de la croissance, il soulignait encore :

"l’innovation a des vertus que les autres sources de hauts revenus n’ont pas nécessairement. Elle est le principal moteur de croissance. (…) S’il est vrai qu’elle profite à court terme à ceux qui ont généré ou permis l’innovation, dans le long terme, les rentes de l’innovation se dissipent à cause de l’imitation et de la destruction créatrice. Autrement dit, l’inégalité générée par l’innovation est de nature temporaire. Enfin, le lien entre innovation et destruction créatrice génère de la mobilité sociale : elle permet à de nouveaux talents d’entrer sur le marché et d’évincer les firmes en place."

Enfin, il notait et il va développer ces points ce matin :

"L’innovation n’est pas corrélée avec des mesures plus larges d’inégalité des revenus comme le coefficient GINI, qui mesure l’écart global par rapport à l’égalité parfaite entre l’ensemble des individus".

Dès lors qu’est ce qui se cache derrière l’augmentation des inégalités en haut de l’échelle des revenus ? Quelles stratégies peuvent être pensées face aux différentes formes d’inégalités ?

Et nous gagnons l’amphithéâtre du Collège de France, pour le cours de Philippe Aghion, « Inégalités et croissance » le 27 octobre 2015.

Pour prolonger :

Le lien vers le cours en deux parties et ses documents annexes : Inégalités et croissance 1/2 et Inégalités et croissance 2/2.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Réalisation
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......