LE DIRECT
Nature morte au crâne, de Paul Cézanne
Épisode 4 :

Grandir avec un grand cerveau et s'alimenter

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment se développer avec un grand cerveau? Comment stabilise-t-on la réserve de calories? D’Homo Erectus à l’homme de Neandertal, le paléo-anthropologue, Jean-Jacques Hublin analyse comment se combinent les éléments des modèles des grands singes et ceux des humains.

Nature morte au crâne, de Paul Cézanne
Nature morte au crâne, de Paul Cézanne Crédits : Wikicommons

Quelle est la qualité de la nourriture de nos lointains ancêtres ? Comment peut-on reconstituer le régime alimentaire de créatures, vivant il y a 1 millions, 2 millions d’années? Quelle est la place de l’anatomie comparée pour comprendre le système masticateur ? Que peut-on apprendre de l’étude des facettes d’usure des dents? Comment la micro-usure dentaire peut-elle révéler un développement dans un environnement aride?

Jean-Jacques Hublin, professeur à l'Institut Max Planck d'Anthropologie Evolutionnaire (à Leipzig), en Allemagne, professeur invité, titulaire de la chaire internationale de paléoanthropologie au Collège de France, auteur de nombreux travaux sur l’évolution des néandertaliens et sur les origines africaines des hommes modernes « a joué un rôle pionnier dans le développement de la paléoanthropologie virtuelle, qui fait largement appel aux techniques de l’imagerie médicale et industrielle et à l’informatique pour reconstituer et analyser les restes fossiles ».

Il s’est aussi intéressé à l’évolution des rythmes de croissance et au développement cérébral chez les hominidés ainsi qu’à l’histoire de sa discipline. C’est dans cette perspective et à l’aune des dernières découvertes, qu’il interroge dans sa nouvelle série de cours intitulée, « Traits de vie et contraintes énergétiques au cours de l’évolution humaine », 

« les stratégies des espèces animales pour extraire de l’énergie et l’allouer à différentes grandes fonctions (grandir, se reproduire, se réparer) et à différents organes (le cerveau, le tube digestif, les muscles).»

L’anthropologue Nicolas Zwyns, indique que Jean-Jacques Hublin est 

« passionné par la diversité du vivant et par ce qui nous distingue en tant qu’êtres humains du point de vue biologique mais aussi comportemental. »

C’est cette approche ouverte et interdisciplinaire, qui fait entrer aussi bien l’anatomie que la chimie ou la génétique et l’anthropologie que nous retrouvons toute cette semaine. Le magazine Sciences et Avenir revenant sur la vocation de paléo-anthroplogue de Jean-Jacques Hublin, rappelait dans un portrait, qu’il avait réussi, en omettant de révéler son âge, "à intégrer un chantier de fouilles, dès l’âge de 15 ans, en Corrèze, sur un site datant de la transition entre néandertaliens et Homo sapiens (à -40.000 ans environ). Depuis, la question du rapport entre ces deux espèces le fascine toujours autant."

Dans le cours précédent, il s’est intéressé au fait de grandir avec un grand cerveau, ce qui caractérise l’humain et aux stratégies d’économie d’énergie pour gérer ce grand cerveau. Il s’est penché sur les combinaisons des modèles des primates et des hommes. Il poursuit l’analyse avec Homo erectus et l’homme de Neandertal. 

Et nous gagnons le Collège de France, les 24 et 31 octobre 2017 pour le cours de Jean-Jacques Hublin, « Traits de vie et contraintes énergétiques au cours de l’évolution humaine », aujourd'hui  « Grandir avec un grand cerveau et s’alimenter. 

Intervenants
  • Paléoanthropologue, professeur au Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology de Leipzig, titulaire de la chaire Paléoanthropologie au Collège de France.
L'équipe
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......