LE DIRECT
La mandibule Irhoud 11 trouvée lors des fouilles du site, Jebel Irhoud / Jean-Jacques Hublin• Crédits : UPI/MAXPPP/WikiCommons - Maxppp
Épisode 5 :

Alimentation

58 min
À retrouver dans l'émission

Quel était le régime alimentaire des primates et plus tard celui des hommes de Néandertal et des homos sapiens ? Que peut-on apprendre de l’analyse de l’isotope du zinc ? Pourquoi chasser un gros animal, comme l’éléphant, et quel était le coût énergétique de cette prédation pour les hominines?

La mandibule Irhoud 11 trouvée lors des fouilles du site, Jebel Irhoud / Jean-Jacques Hublin• Crédits : UPI/MAXPPP/WikiCommons - Maxppp
La mandibule Irhoud 11 trouvée lors des fouilles du site, Jebel Irhoud / Jean-Jacques Hublin• Crédits : UPI/MAXPPP/WikiCommons - Maxppp Crédits : UPI/MAXPPP/WikiCommons - Maxppp

Rediffusion du 14/12/2017

Après la chasse, les hommes sont-ils plus enclins au partage que certains singes? Quel était la place du poisson dans le régime de nos ancêtres et quand avons-nous commencé à cuire les aliments ? Étions-nous si carnivores ou faut-il nuancer ce scénario à la lumière des dernières découvertes? demande le paléo-anthropologue Jean-Jacques Hublin

Professeur à l'Institut Max Planck d'Anthropologie Evolutionnaire (à Leipzig), en Allemagne, professeur invité, titulaire de la chaire internationale de paléoanthropologie au Collège de France, Jean-Jacques Hublin interroge notre rapport à l’extraction et à la consommation de l’énergie, des premiers hominoïdes à homo sapiens, dans le cadre sa nouvelle série de cours intitulée, « Traits de vie et contraintes énergétiques au cours de l’évolution humaine ».

Nous avons vu dans les cours précédents que les hominines se sont dotés d’un grand cerveau qui apporte un certain nombre d’avantages mais qui est très consommateur d’énergie. Aussi les hommes ont-ils développé des stratégies d’économie et de riches apports. Or l’alimentation joue un rôle central dans les questions de la gestion de l’énergie. Dans une interview donnée au Point en 2016, le chercheur rappelait: 

« Si notre cerveau a pu autant se développer, c'est grâce à l'étroite collaboration qu'il entretient avec notre système digestif et si notre système digestif est devenu si efficace, c'est grâce à notre cerveau. L’un et l’autre sont indissociables. Ils ont co-évolué pour des raisons essentiellement énergétiques. Au repos le cerveau consomme à peu près 20 % de toute l'énergie produite par notre corps alors qu'il ne représente que 2 % de sa masse. D’où vient cette énergie? De l’intestin qui extrait de nos aliments le carburant du cerveau ».

Le paléo-anthropologue qui s'appuie sur une approche résolument plurielle, interdisciplinaire et à la pointe des nouvelles technologies, s’est interrogé hier sur la possibilité de reconstituer le régime alimentaire de créatures, vivant il-y-a 1 million, 2 millions d’années. Parmi les différentes études, celle sur les isotopes tient une place particulière, et notamment les célèbres isotopes du carbone et de l’azote. Ces derniers participent à la constitution de molécules organiques comme le collagène. On désigne par isotope, indique le Dictionnaire Larousse:

« Chacun des différents types de noyaux atomiques d'un même élément, différant par leur nombre de neutrons mais ayant le même nombre de protons et d'électrons, et possédant donc les mêmes propriétés chimiques ».

Ainsi « L’isotope constitué de 6 protons et de 14 neutrons est appelé carbone 14 ». Jean-Jacques Hublin rappelle: 

« qu’on étudie tous ces isotopes, car ils nous informent sur des processus qui sont physiologiques, comme celui de la digestion et de la fixation des molécules dans les tissus vivants. Ils permettent des datations précises. »

Aujourd’hui il s’attache à d’autres isotopes, tel celui du zinc, avant de revenir dans une perspective critique, à l’hypothèse d’un homo sapiens hypercarnivore et au mystère des Néandertaliens dont les valeurs isotopiques pour l’azote 15 sont au-dessus du loup. Que mangeaient-ils donc? 

Et nous gagnons le Collège de France, le 31 octobre 2017 pour le cours de Jean-Jacques Hublin, aujourd’hui « L’alimentation »

Intervenants
  • Paléoanthropologue, professeur au Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology de Leipzig, titulaire de la chaire Paléoanthropologie au Collège de France.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......