LE DIRECT
Statue de Vénus préhistorique, Malta
Épisode 8 :

La Thermorégulation

58 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi les premières aiguilles à chas qui ont permis la couture de vêtements complexes sont-elles sans doute une des inventions les plus importantes de l’humanité, demande le paléo-anthropologue, Jean-Jacques Hublin. Comment nos corps s’adaptent-ils au froid ?

Statue de Vénus préhistorique, Malta
Statue de Vénus préhistorique, Malta Crédits : Met Museum

Rediffusion du 19.12.2017

Pourquoi la notion de surface d’échange est-elle importante dans la thermorégulation ? Pourquoi parle-t-on de proportions physiques hyper-archiques à propos des Néandertaliens sans vivre dans un climat arctique ? Comment l’invention de moyens techniques à côté des adaptations biologiques a-t-elle permis aux hommes de vivre au-delà de certaines latitudes? Comment dater l’invention des vêtements et y a-t-il eu plusieurs apparitions des vêtements  chez plusieurs formes humaines, Néandertal ou homo sapiens.

Dans une interview donnée au magazine, Sciences et avenir en 2008,  Jean-Jacques Hublin rappelait qu’ « il y a eu un buissonnement d’espèces humaines avant l’apparition d’Homo sapiens, il y a environ 200 000 et 150 000 en Afrique. Mais notre espèce s’est répandue dans le monde, voici environ 50.000 ans avec une efficacité nouvelle, exploitant son environnement de façon inégalée. Il est intéressant de replacer notre histoire actuelle dans cette continuité préhistorique ».

Jean-Jacques Hublin, professeur à l'Institut Max Planck d'Anthropologie Evolutionnaire (à Leipzig), en Allemagne, professeur invité, titulaire de la chaire internationale de paléoanthropologie au Collège de France, propose d’analyser « les stratégies des espèces animales pour extraire de l’énergie et l’allouer à différentes grandes fonctions (grandir, se reproduire, se réparer, s’adapter à la chaleur ou au froid) et à différents organes (le cerveau, le tube digestif, la peau) » dans le cadre de sa série de cours intitulée, « Traits de vie et contraintes énergétiques au cours de l’évolution humaine ». A la lumière des dernières découvertes qui mêlent approches biologiques, chimiques, génétiques, statistiques et anthropologiques et en présentant les débats contradictoires, il nous présente depuis le début de sa série les étroites interactions entre le culturel et le biologique dans l’évolution humaine.

Depuis le cours précédant, il s’est attaché à la singularité de la thermorégulation chez les hominines. Après l’adaptation à la chaleur, il analyse longuement comment les hommes se sont adaptés au froid et comment ces évolutions ont permis la conquête de la planète entière.

Et nous gagnons le Collège de France, le 21 novembre 2017 pour le cours de Jean-Jacques Hublin, « la thermorégulation : s’adapter au froid »

Intervenants
  • Paléoanthropologue, professeur au Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology de Leipzig, titulaire de la chaire Paléoanthropologie au Collège de France.
L'équipe
Réalisation
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......