LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gaïus, juriste et professeur de droit (IIe siècle, sous l'empereur Hadrien), sculpture, (Cour Suprême/Madrid)/Miniature, "Livius Codex ",  Tite-Live,
Épisode 2 :

L'histoire explique le présent : Gaius lecteur de Tite-Live

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment la préface de Gaius, au commentaire des Douze tables s’avère-t-elle la plus ancienne transmise par le "Digeste"? Comment l’histoire a-t-elle pour le juriste une fonction explicative ? S’interroge l'historien du droit, Dario Mantovani.

Gaïus, juriste et professeur de droit (IIe siècle, sous l'empereur Hadrien), sculpture, (Cour Suprême/Madrid)/Miniature, "Livius Codex ",  Tite-Live,
Gaïus, juriste et professeur de droit (IIe siècle, sous l'empereur Hadrien), sculpture, (Cour Suprême/Madrid)/Miniature, "Livius Codex ", Tite-Live, Crédits : Wikicommons/Bayerische Staatsbibliothek

Milanais d'origine, Dario Mantovani est professeur au Collège de France, où il occupe depuis 2018 la chaire « Droit, culture et société de la Rome antique » . Il dirige le Cedant – Centre des études et de la recherche sur les droits antiques, à l'université de Pavie. Dans le cadre de sa première série de cours au Collège de France, intitulée "Usages juridiques du passé, dans la pensée des juristes romains",Dario Mantovani cherche à "comprendre le droit romain du point de vue de la société qui l’a produit, c’est-à-dire tel qu’il a été pensé, pratiqué et traduit dans des textes".

Jean-Pierre Brun, titulaire de la chaire "Techniques et économies de la Méditerranée antique" quand il a présenté les travaux de Dario Mantovani lors de sa leçon inaugurale, rappelle  : 

"le Digeste, compilation du droit romain nous est parvenue quasiment intacte alors que presque toutes les archives du vieil Empire ont disparu. En effet, comment exercer aujourd’hui le métier d’historien de la Rome antique ? Notre corpus de documents écrits s’accroît peu, presque uniquement grâce aux inscriptions et aux papyrus égyptiens. Il faut alors revenir vers ce corpus très vaste des lois et des décisions juridiques qui nous sont parvenues par des recueils établis sur l’ordre de l’empereur Justinien, régnant à Byzance entre 527 et 565. Parmi les recueils réalisés entre 528 et 534, on trouve, à côté de celui des lois appelé Code justinien, celui des décisions et commentaires des juristes romains concernant le droit privé et le droit pénal, que l’on nomme le Digeste."

Dans le cours précédent, Dario Mantovani nous a averti :

"Nous devons être prêts à retrouver la conscience historique des Romains sous des formes qui sont pour nous inattendues."

Aujourd’hui, Dario Mantovani s’attache en particulier aux préfaces, ces prologues d’ouvrages juridiques qui nous sont parvenus en petit nombre.

"Les préfaces, note-t-il, sont les endroits où les auteurs expriment plus directement leurs buts et leur rapport avec les autres textes".

"Dans sa préface au commentaire des Douze Tables, Gaius fait allusion aussi, rappelle Dario Mantovani, à la préface de Tite-Live,  qui s’interrogeait sur l’opportunité d’écrire une histoire remontant aux origines de Rome, offrant à Gaius les concepts et le lexique pour sa propre réflexion (principium, origo, initia) et à nous, la possibilité d’insérer la pensée d’un juriste sur le passé du droit, dans un champ culturel plus vaste."

Nous gagnons le Collège de France, le 13 mars 2019 pour le cours de Dario Mantovani, « L’histoire explique le présent : Gaius lecteur de Tite-Live ».

Pour prolonger 

La leçon inaugurale de Dario Mantovani, Droit, culture et société de la Rome antique, est publiée chez Fayard ; elles est également disponible en version open-édition.

Les juristes écrivains de la Rome antique, Les Belles Lettres, 2018

Existait-il une « littérature » juridique romaine ? La réponse des lecteurs in Les juristes écrivains de la Rome antique, Les Belles Lettres, 2018

Intervenants
  • Juriste-historien, Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "Droit, culture et société de la Rome antique", Directeur du Cedant – Centre des études et de la recherche sur les droits antiques, à l'université de Pavie.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......