LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Astrée quittant les bergers, par Salvator Rosa (milieu du XVIIe siècle), Vienne
Épisode 3 :

Quand la Justice abandonna la terre. Naissance du droit et poésie des origines

58 min
À retrouver dans l'émission

Comment Hésiode oppose-t-il la Justice à l’hybris, la démesure? De quelle façon les Anciens ont-ils imaginé le début du droit et quelle est la poésie des origines? s’interroge le juriste historien Dario Mantovani.

Astrée quittant les bergers, par Salvator Rosa (milieu du XVIIe siècle), Vienne
Astrée quittant les bergers, par Salvator Rosa (milieu du XVIIe siècle), Vienne Crédits : Wikicommons

Comment Hésiode, au VIIIe-VIIe siècle av. J-C. met-il en scène Dikè, la Justice, dans Les Travaux et les jours, œuvre écrite, après avoir perdu un procès, intenté par son frère, au sujet de l’héritage paternel ? Et pourquoi d’Hésiode à Aratos de Soles, au IIIe siècle av. J.-C, la Justice se manifeste-t-elle par « un comportement équilibré »?

Milanais d'origine, Dario Mantovani a longtemps été professeur de droit romain à l'université de Pavie, où il a fondé le Cedant, le Centre des études et de la recherche sur les droits antiques. Il  a été nommé professeur au Collège de France, en 2018, titulaire de la Chaire « Droit, culture et société de la Rome antique ». Dans le cadre de la sa première série de cours au Collège de France, il propose d’étudier les "Usages juridiques du passé, dans la pensée des juristes romains"

En introduction de sa chaire, Dario Mantovani explique :

« Le droit romain, avant d’appartenir à l’Europe, a appartenu à la Rome antique. Et mon enseignement va porter surtout sur le moment ancien du droit romain. Mais qu’est-ce, au fond, que le droit romain ? C’est une formalisation des rapports sociaux. Il s’agit de choix de valeurs et il s’agit d’un raisonnement. Parce que, oui, il y avait des lois, même d’une certaine envergure, comme la Loi des Douze Tables, mais les lois ne parlent pas seules, il faut que les juristes leur prêtent leur voix. Et donc le droit romain, c’est surtout l’ouvrage, l’œuvre des juristes. Donc il s’agit d’un produit intellectuel. Je dirai, une gigantesque rhétorique sans ruse. »

Dario Mantovani rappelle que :

« le rôle du juriste romain n’était pas le rôle des avocats. Ils étaient des intellectuels qui cherchaient, par le biais du raisonnement, la solution la plus équitable des conflits d’intérêts. C’est ça qui fait l’attrait du droit romain et qui a permis son réemploi dans l’histoire médiévale et moderne de l’Europe. »

Jean-Pierre Brun, titulaire de la chaire "Techniques et économies de la Méditerranée antique" quand il a présenté les travaux de Dario Mantovani lors de sa leçon inaugurale, rappelle bien l’originalité et la richesse de l’approche de notre juriste historien des usages juridiques du passé.

Dario Mantovani nous fait découvrir aujourd'hui comment la justice a mélancoliquement fui la terre, comment elle a pu devenir un astre ?  Qui sont les « mangeurs de présents »  et les mauvais rois « mangeurs de dons »? Il explique de quelle façon et, paradoxalement, à la lecture des mythes gréco-romain, "la loi peut être envisagée comme un symptôme du mal, de la déchéance humaine" dans l’imaginaire antique?

Le juriste-historien indique chez Hésiode : 

"La justice, Dikè, est opposée à l’hybris, la démesure. Fille de Zeus, elle siège près de lui pour lui dénoncer l’injustice des hommes. « Dikè », cela signifie s’en tenir au sien, sans nuire à autrui, l’attitude équilibrée de chacun à laquelle les jugements doivent se conformer. Cette attitude distributrice favorise la prospérité pour toute la communauté."

"Aratos de Soles, au IIIe siècle av. J.-C., rappelle Dario Mantovani, reprend cette vision lorsqu’il écrivit, à la demande du roi de Macédoine Antigone Gonatas, "Les phénomènes célestes", où il rapporte la caractérisation de Dikè, sa transformation en astre, en l’occurrence en la constellation de la Vierge. Dikè a en effet abandonné la terre écœurée par l’injustice des hommes. Comme pour Hésiode, pour Aratos, Dikè ne représente pas des normes externes, mais un comportement équilibré."

Retrouvons tout de suite, les regards d’Hésiode, d’Aratos mais aussi d’Ovide et de Virgile ? Qu’y a-t-il de fascinant pour nous aujourd’hui autour du mythe de la vierge Justice

Nous gagnons le Collège de France, le 20 mars 2019, pour le cours de Dario Mantovani, aujourd’hui, « Quand la Justice abandonna la terre. Naissance du droit et poésie des origines »

Intervenants
  • Juriste-historien, Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "Droit, culture et société de la Rome antique", Directeur du Cedant – Centre des études et de la recherche sur les droits antiques, à l'université de Pavie.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......