LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Enterrement de victimes de la peste à Tournai. Détail / miniature des "Chroniques et annales de Gilles Le Muisit", abbé de Saint-Martin de Tournai
Épisode 8 :

"Winter is coming" : VIe-VIIIe siècle, aux commencements de la fin du monde

58 min
À retrouver dans l'émission

"De quel point de vue, raconter l’histoire de la peste" ? S’interroge Patrick Boucheron— de celui des rats des navires? "de celui d’une jeune femme inconnue qui meurt en Bavière, au VIe siècle, ou du généticien en 2015, qui l’identifie, comme une malade de la peste" ?

Saint-Sébastien, intercesseur, lors de la peste de Justinien, par Josse Lieferinx, entre 1497 et 1499
Saint-Sébastien, intercesseur, lors de la peste de Justinien, par Josse Lieferinx, entre 1497 et 1499 Crédits : Wikicommons / Walters Art Museum

Pourquoi la peste du VIe siècle, qui est une catastrophe épidémique et un retournement de situation politique, peut-elle être appelée « justinienne »? Enfin comment entrent dans cette histoire  les "hantises collapsologiques du contemporain et l’horizon eschatologique du Moyen Âge?"

Titulaire de la chaire Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIᵉ-XVIᵉ siècle, Patrick Boucheron propose sur plusieurs semaines, une grande enquête à partir de la peste noire, au milieu du XIVe siècle, pandémie et catastrophe démographique, qui posent des « défis de narration ». Rappelons ici la question inaugurale du médiéviste : "comment écrire une histoire globale d’un événement de longue durée soumis aujourd’hui à un triple débordement (chronologique, géographique et disciplinaire) sans s’éloigner pour autant des exigences de l’histoire sociale? "

Dans le cours précédent, il a indiqué à propos du « laboratoire interdisciplinaire de la peste » :

"Au fur et à mesure que progresse notre connaissance des mécanismes biologiques de l’infection, notre compréhension de la propagation, de la contagion et de la létalité de l’épidémie qu’elle provoque, recule d’autant". 

Le chercheur souligne :

il y a, certes, "désormais consensus sur l’identité microbiologique de l’agent pathogène, — c’est bien le même germe qui est responsable des trois pandémies de peste, la justinienne, la médiévale et celle de 1894, mais il ne produit pas la même maladie", "selon les contextes sociaux, politiques, culturels (et on ajouterait volontiers aujourd’hui environnementaux)". 

A propos de la peste, Patrick Boucheron avait également noté les limites du "style pasteurien", car, avait-il indiqué, 

"l’examen minutieux du matériel documentaire rassemblé par la commission des Indes sur la peste de Bombay du début du XXe siècle ne produit au mieux qu’un inventaire des différences avec la peste noire de 1348, en matière notamment de vitesse de propagation et de modes de transmission".

Nous voici alors au coeur de l’atelier de l’historien : 

"Sur le plan méthodologique, nous avait dit Patrick Boucheron, cela nous met sur la piste — que nous allons suivre durant les trois séances qui viennent — des questions de rythmes et des questions d’échelles."

Ici entrent en jeu, également, la rapidité des machines qui permettent le séquençage de l’ADN et l’ampleur des données, que l’homme « trop lent », par rapport à la puissance informatique, peut gérer…

Alors si la peste justinienne de 541 est la première peste historiquement attestée, quel sens cela peut-il avoir de la mettre en regard avec la peste noire, — ces deux événements n’existant pas l’un pour l’autre et étant séparés d’un long silence de 700 ans (…), les temps obscures, les « dark ages »… « qui font rupture »?

Nous gagnons le Collège de France le 2 mars 2021, pour le cours de Patrick Boucheron, intitulé « Winter is coming »… L’hiver commence… « VIe-VIIIe siècle, aux commencements de la fin du monde ».

Intervenants
  • Historien, professeur au Collège de France, titulaire de la Chaire d’histoire des pouvoirs en Europe occidentale (XIIIe-XVIe siècle)
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......