LE DIRECT
Imré Kertész, Turin, Italie, 2009

Clara Royer, le retour de Kertesz

44 min

Ce soir, Frédéric Worms reçoit Clara Royer, à l'occasion notamment de la parution de son dernier ouvrage, un essai biographique consacré à Imre Kertész, chez Actes Sud.

Imré Kertész, Turin, Italie, 2009
Imré Kertész, Turin, Italie, 2009 Crédits : LEONARDO CENDAMO / LEEMAGE - AFP

La biographie d’Imre Kertesz écrite par Clara Royer ne commence pas par une naissance, ni même par une renaissance, mais par un retour. Retour d’Auschwitz. Retour qui ne cessera pas, car Auschwitz ne cesse, pour Kertesz et selon Kertesz, de revenir. Mais aussi retour à la vie et à l’écriture. Un retour face à ‘autre. Et retour de Clara Royer, grâce à Clara Royer, à Kertesz, écrivant, vivant, fumant, riant, écoutant de la musique, hongrois, européen, contemporain. Retour à Kertesz, pour se comprendre soi-même.

E S S A I B I O G R A P H I Q U E : "Imré Kertész : L'histoire de mes morts", de Clara Royer - Editions Actes Sud

Imre Kertész // "L'histoire de mes morts" - Clara Royer
Imre Kertész // "L'histoire de mes morts" - Clara Royer Crédits : Editions Actes Sud

“Vivre et écrire le même roman” : Imre Kertész vécut l’écriture comme un acte existentiel et personnel, une expérience de transformation qui lui permettait de liquider son passé, créer une oeuvre et diff érer la mort.

C’est dans la Hongrie communiste, et sous couvert d’une carrière d’auteur de comédies musicales que, dans les années 1960, l’ancien déporté fit de son écriture une activité clandestine à la marge, pour construire l’une des oeuvres majeures du siècle. Nourri de littérature européenne, cet auteur incontournable déploie une méditation sans compromis sur l’Europe, dont la portée fut reconnue, à partir des années 1990, en Allemagne puis en France.

Avec le prix Nobel, qui lui valut autant de gloire que de souffrances, et la maladie qui l’entrava à la fi n de sa vie : Imre Kertész engagea jusqu’au bout une lutte pour l’écriture que Clara Royer met en lumière dans la première biographie en français qui lui soit consacrée.

Fondé sur une vingtaine d’entretiens menés en hongrois par Clara Royer entre 2013 et 2015, jusqu’à ce que la mort frappe Imre Kertész le 31 mars 2016, cet essai biographique utilise aussi des sources totalement inédites : l’écrivain a mis à la disposition de Clara Royer ses documents privés et l’a autorisée à consulter ses archives à l’Académie des arts de Berlin, où elle a eu accès à ses journaux personnels. - présentation de l'éditeur -

Intervenants
  • Maître de conférence en cultures d'Europe centrale à Sorbonne Université (UMR Eur´ORBEM), ancienne directrice du CEFRES.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......