LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Naufrage au Mont-Blanc

Tragédie au Mont Blanc

43 min

Noël 1956. Pris au piège dans la tempête, François Henry, 23 ans, et Jean Vincendon, 24 ans, se retrouvent seuls, égarés à 4 000 mètres d'altitude. Après dix jours, les deux alpinistes sont abandonnés dans l'épave de l'hélicoptère qui s'est crashé près d'eux. Les sauveteurs ont promis de revenir...

Naufrage au Mont-Blanc
Naufrage au Mont-Blanc Crédits : Honoré Bonnet

La découverte de la montagne alors qu’il a une vingtaine d’années, grâce à celle qui deviendra sa femme et qui l’emmène faire de l’escalade à Fontainebleau, et par les livres que son colocataire savoyard achète sur les quais…

Pratiquant et écrivain de la montagne, il collectionne les témoignages, les journaux, les livres, les cartes postales, les gravures et les photos relatives à la montagne.

Il a d’abord écrit des récits de montagne, puis est passé à la fiction après avoir écrit Naufrage au Mont Blanc (1996) dont l’histoire était si triste, la tragédie si terrible, qu’elle lui a donné envie de pouvoir contrôler le destin de ses personnages.

Naufrage au Mont Blanc retrace l’affaire Vincendon et Henry, ces deux jeunes alpinistes qui succombèrent au froid et à l’épuisement au bout de 10 jours après s’être perdus à 4000m d’altitude. Leur histoire fut particulièrement médiatisée en raison des multiples problèmes que suscitèrent les opérations de sauvetage. C’est à la suite de cette tragédie que furent créés des pelotons de gendarmerie de haute montagne, unités dédiées au secours en montagne.

Bibliographie

L'épopée du ski

L'épopée du skiYves BalluArthaud, Paris, 2014

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......