LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Page enluminée de la Bible Cervara rédigée en hébreu (1299-1300). Bibliothèque nationale du Portugal - Lisbonne

Bible, Talmud, Kabbale et médecine

44 min

Ariel Tolédano étudie la différence de la médecine des écrits hébraïques avec la médecine grecque d’Hippocrate.

Page enluminée de la Bible Cervara rédigée en hébreu (1299-1300). Bibliothèque nationale du Portugal - Lisbonne
Page enluminée de la Bible Cervara rédigée en hébreu (1299-1300). Bibliothèque nationale du Portugal - Lisbonne Crédits : Luisa Ricciarini / Leemage - AFP

En partenariat avec Le Quotidien du Médecin

La complémentarité de l’équilibre physique et psychique est la marque de la pensée juive. La pureté physique mène à la pureté intellectuelle d’où le devoir de se maintenir en bonne santé avec des règles concernant l’alimentation (la Kashrout) et celle de l’hygiène corporelle qui participe à cette prise en main responsable de la santé.

Cette phrase tirée de l’Exode : « C’est moi l’Eternel ton médecin » mérite commentaires. Mais les chapitres les plus riches sont ceux qui traitent de la reproduction (virginité, menstruation, contraception dans certaines circonstances), la stérilité de toutes les matriarches de la Bible et leur résolution tardive ou encore la pratique des césariennes sur femme vivante –qui ne sera reprise qu’à partir du 16e siècle– est révélatrice du désir de préserver tout ce qui va vers la vie, vers l’espoir.

Ariel Toledano
Ariel Toledano Crédits : D.R.

De nombreux rabbins sont aussi médecins : Schmuel (qui invente le spéculum) Asaph HaYehudi qui écrit Le Livre des remèdes, Rachi vers les années 1100 à Troyes, Moïse Maïmonide dont seul le livre : Le guide des égarés est traduit en français et enfin Kartina, le médecin du Zohar, pour Le livre des splendeurs qui est le grand ouvrage de la kabbale dans lequel il cherche à saisir le sens caché des choses par l’étude des lettres et des chiffres comme la médecine cherche à comprendre le sens caché des perturbations qui amène aux désordre des maladies.

  • Le choix musical de notre invité

Batsheva Dance company : Ejad mi odea. Chorégraphie de Ohad Naharin

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......