LE DIRECT
Réfugiés du Bangladesh au Camps de Choucha - Tunisie (2011)

L’ère des réfugiés

45 min

Notre époque est celle des « migrations » et de l'accueil ou du refus des « réfugiés ». S'agit-il de la tentation du repli dans un monde ouvert ; de la revanche des passions dans une humanité irréductible à la raison et au calcul ; de l’échec d’une "communauté" internationale ? Comment y répondre ?

Réfugiés du Bangladesh au Camps de Choucha - Tunisie (2011)
Réfugiés du Bangladesh au Camps de Choucha - Tunisie (2011) Crédits : Mohamed Ali MHENNI

Il y a toujours eu des « migrants » ou des « réfugiés » et Pierre Hassner le sait mieux que personne, non seulement comme spécialiste des relations internationales et de leur violence, mais comme ayant vécu cette expérience, à 15 ans, après la guerre.

Mais ce dont il parle librement avec Frédéric Worms dans cette émission, outre son expérience personnelle, c’est de la nouveauté du phénomène aujourd’hui. Revanche des frontières, précisément à l’époque de la mondialisation et d’internet. Revanche des passions (titre de son dernier livre) et des « identités », précisément à l’époque du libéralisme économique et rationnel. Échec de l’équilibre entre les nations et la « communauté » internationale. Telle est la nouveauté dangereuse du présent.

Comment y répondre ? Quelles passions opposer à celles de la clôture et du repli ? Quel équilibre retrouver entre les identités et les relations, les Etats et le monde ? Dans ces questions, dans cette discussion, il y a l’esquisse d’une réponse, et d’un chemin.

Page de Pierre Hassner, sur le site de Sciences Po.

Bibliographie

Intervenants
  • historien, théoricien des relations internationales, chercheur associé au CERI-Sciences Po (1933-2018)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......