LE DIRECT
LES CROISADES:URBAIN II PRECHE ROMAN DE GODEFFROY DE BOUILLON

Les formes chrétiennes de la violence en Occident

45 min

Régis Debray reçoit Philippe Buc, historien, professeur d'Histoire du Moyen Âge à Vienne (Autriche)

LES CROISADES:URBAIN II PRECHE ROMAN DE GODEFFROY DE BOUILLON
LES CROISADES:URBAIN II PRECHE ROMAN DE GODEFFROY DE BOUILLON Crédits : Sipa

Quelles sont les sources religieuses du bellicisme chrétien et post chrétien en Europe ?

La matrice du bellicisme est-elle la croisade ou l’Ancien testament ? La structure de la théologie entre l’Ancien et le Nouveau testament. Dieu est biface : Dieu de la guerre dans l’Ancien testament et Dieu de la paix dans le Nouveau testament….

Les structures fondamentales de la théologie chrétienne :

- La lutte finale, et l’eschatologie. La notion chrétienne de la guerre qui amènera la paix. Une grande crise sera suivie par une ère de justice et de paix. Il y a un parallèle avec le Marxisme

- La neutralité est impossible devant le Seigneur. « Je vomis les tièdes ». Ne pas rester neutre devant l’affrontement du bien et du mal, le compromis est une lâcheté. Référence au livre de Frantz Fanon, les Damnés de la terre, il y a de bonnes et de mauvaises violences. La bonne violence est celle qui rétablit l’ordre voulu par Dieu sur terre. Les violences saintes doivent mener à une société juste.

- Les croisades. Combattre pour venger Dieu. Au Moyen-âge, comment acquérir du mérite face à un Dieu tout puissant ? Par la mission et par l’épée

- Satan et la trahison Satan est protéiforme, il peut se transformer, il s’agit de démasquer les faux-frères (les hérétiques) qui sont les ennemis les plus dangereux. Il faut purger et se débarrasser des traitres (on retrouve cette caractéristique dans le Marxisme/Léninisme

- Le martyre. Le sang de nos martyres est le sang de nos héros. La volonté de mourir donne le droit de faire couler le sang à flot. Le sacrifice de soi pour sacrifier les autres. Tout martyre est un assassin potentiel. La puissance symbolique du sang.

- Le terrorisme allemand des années 1970. Erreur de penser qu’il s’agit d’actes de fous. Leur idée était de faire éclater la vérité et convertir par la violence.

Philippe Buc : Guerre sainte, martyre et terreur. Les formes chrétiennes de la violence religieuse en Occident, Collection Bibliothèque des Histoires, Gallimard (Parution prévisionnelle : 23-02-2017)

Références musicales : Chanson de croisade "Seigneurs, sachiez", Ars Antiqua De Paris At the Sainte Chapelle

Bibliographie

L'empreinte du Moyen Âge : la guerre sainte

L'empreinte du Moyen Âge : la guerre sainteEd. universitaires d'Avignon, Avignon, 2014

Intervenants
  • historien, professeur d'Histoire du Moyen Âge à Vienne (Autriche)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......