LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Gene Tierney dans Dragonwyck (1946) Le Château du dragon, par Joseph L. Mankiewicz

"Dragonwyck" ou le chef-d'oeuvre du gothique marxisant

3 min
À retrouver dans l'émission

Sortie chez ESC, en copie restaurée, du premier film de Joseph Mankiewicz : "Dragonwyck".

Gene Tierney dans Dragonwyck (1946) Le Château du dragon, par Joseph L. Mankiewicz
Gene Tierney dans Dragonwyck (1946) Le Château du dragon, par Joseph L. Mankiewicz Crédits : Kobal / The Picture Desk - AFP

Sorti en 1946, produit par Ernst Lubitsch pour Daryl Zanuck, Dragonwyck est le premier film réalisé par Joseph Mankiewicz, vieux routier, depuis la fin des années vingt, des studios d'Hollywood.
L'histoire est celle d'un mélodrame néo-gothique traditionnel : un richissime propriétaire terrien d'esprit encore médiéval, Nicolas van Ryn (Vincent Price), attire dans sa fastueuse demeure de Dragonwyck, l'antre du dragon, sa jeune et fringuante cousine de la campagne Miranda (Gene Tierney). Il l'épouse après la mort étrange de sa femme ; elle découvrira bien vite ce qui grouille de noirceur sous les marbres et les ors du château maudit.
Six ans après le Rebecca d'Hitchcock, Mankiewicz réussit à mettre en scène, dans le cadre hanté par la mort et le secret d'un palais maudit, à la fois un récit gothique aux échos fantastiques et un film historique (marxisant) sur les conflits agraires en Nouvelle-Angleterre.
En 1972, le cinéaste retrouvera, dans Le Limier, son dernier film, le thème du conflit amoureux et le cadre passéiste d'une résidence fastueuse.

Bibliographie

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......