LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
couverture de l'édition l'Arbre vengeur

"La Grande vie" de Jean-Pierre Martinet

3 min
À retrouver dans l'émission

"Il n'y a pas de drame, chez nous, messieurs, ni de tragédie, il n'y a que du burlesque et de l'obscénité."

couverture de l'édition l'Arbre vengeur
couverture de l'édition l'Arbre vengeur Crédits : l'Arbre vengeur

Paru en mai 1979 dans la revue Subjectif , entre deux textes signés Kerouac et Bukowski, "La Grande vie" de Jean-Pierre Martinet (1944-1993) nous fait descendre dans la fosse sans fond qu'est la vie d'Adolphe Marlaud, employé aux pompes funèbres dont l'appartement donne sur le cimetière Montparnasse, point de vue idéal pour veiller sur son père, ancien policier et collabo, dont il couve la tombe avec un fusil à lunettes. Sa vie se partage entre la routine fadasse du magasin funéraire et ses coïts vertigineux avec Mme C. la concierge, un brave femme aux 180kg de solitude fétide et de tendresse vorace. Préfacé par Denis Lavant, admirateur de Martinet qui donna ce texte en lecture publique, clos par une étude de l'érudit Éric Dussert, ce texte nous prouve, s'il en était encore besoin, que Jean-Pierre Martinet (auteur, par ailleurs, de ce chef-d'oeuvre qu'est Jérôme, 1978, réedition Finitude) est, dans le sillage de Céline, Calet, Beckett et Guérin, un des très grands écrivains français contemporains. (éditions l'Arbre vengeur)

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......