LE DIRECT
Monsieur Alexandre Dumas fils recevant des commandes de tous les côtés ses tableaux se vendant très bien / Le Charivari, mercredi 19 April 1865 - par Cham

L'homme aux camélias ou la vie de Dumas fils

3 min
À retrouver dans l'émission

Signée de Marianne et Claude Schopp, dumasiens hors-ligne, la première biographie d'Alexandre Dumas fils paraît aux éditions Phébus : un événement dans l'histoire littéraire.

Monsieur Alexandre Dumas fils recevant des commandes de tous les côtés ses tableaux se vendant très bien / Le Charivari, mercredi 19 April 1865 - par Cham
Monsieur Alexandre Dumas fils recevant des commandes de tous les côtés ses tableaux se vendant très bien / Le Charivari, mercredi 19 April 1865 - par Cham Crédits : Propriété du Los Angeles County Museum of Art // Creative Commons

122 ans ! Vous lisez bien, il aura fallu attendre 122 ans pour que l'on consacre enfin à Alexandre Dumas fils (1824-1895), l'auteur de la Dame aux camélias, académicien et gloire littéraire du Second Empire, une véritable biographie littéraire. Objet de maints souvenirs et évocations, auteur d'une ample correspondance (notamment avec George Sand) souvent citée, mis en scène au sein d'une histoire familiale unique (Les Trois Dumas d'André Maurois), il a du attendre, ce qui va de soi, d'ailleurs, les meilleurs dumasiens au monde, Claude et Marianne Schopp, pour se voir décerner une monographie. Et l'homme en vaut la peine, car il est bien autre chose qu'un satellite mineur tournoyant à l'entour de son soleil de père, poisson pilote talonnant la baleine amiral. Ce qui marque en effet à la lecture de cet ouvrage innovant (largement composé d'inédits), c'est la force et la qualité du lien qui tint soudés père et fils. Fruit d'une fugace nuit d'amour avec sa voisine Laure Labay, Alexandre père n'a jamais cherché à nier l'existence ou engloutir dans l'ombre la figure de ce fils d'un soir. Au contraire, il en fit son élève, son complice, son disciple et son ami : surveillant et encourageant ses débuts, l'aidant, le sollicitant aux temps difficiles de l'exil, le soutenant dans ses moments dépressifs.Malgré tout, si le fils hérita de l'allant bohème et de l'esprit du père, il n'en eût pas l'éruptivité permanente et le goût d'aventure à tous crins : peintre des filles perdus et des situations noires, moraliste, il mena sa carrière avec pondération et attention, et finit comme une gloire littéraire des plus officielle. Néanmoins, monsieur fils, comme le dit le sous-titre du volume : "l'anti-oedipe", ne chercha pas à combattre et tuer l'opulence et la violence de son père, mais, en préservant le meilleur, fit en sorte de dégager et d'aboutir sa propre voie d'homme et d'auteur. Dont acte. (éditions Phébus)

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......