LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dessin de costume pour une bacchante dans Narcisse : couverture du « Programme officiel des Ballets russes », Théâtre du Châtelet, juin 1911

"Parmi mille fééries profanes" ou l'art de Léon Bakst

2 min
À retrouver dans l'émission

Grâce à une exposition au Palais Garnier et à un somptueux catalogue, renaissent les grisantes visions païennes du scénographe et costumier des Ballets russes.

Dessin de costume pour une bacchante dans Narcisse : couverture du « Programme officiel des Ballets russes », Théâtre du Châtelet, juin 1911
Dessin de costume pour une bacchante dans Narcisse : couverture du « Programme officiel des Ballets russes », Théâtre du Châtelet, juin 1911 Crédits : © BnF, département de la Musique, Bibliothèque-musée de l’Opéra

Personnalité sans doute la moins populaire de cette "Horde d'or" (Diaghilev, Nijinsky, Stravinsky, Fokine) que furent les Ballets russes s'abattant sur les scènes européennes, Léon Bakst en fut néanmoins une des figures-clés.
Formé à Saint-Petersbourg, inspiré par l'art occidental et le folklore russe, épris de vitalisme primitif et d'archaïsme, on lui doit les folies chromatiques et les vertiges païens de grands ballets tel L'Oiseau de feu, Jeux, Daphnis et Chloé ou Le Spectre de la rose.

Exposition Bakst : des Ballets russes à la haute couture au Palais Garnier à Paris jusqu'au 5 mars 2017.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......