LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les Barbades veulent installer une ambassade dans le métavers de Decentraland.

La course au Metaverse cache-t-elle un enjeu de souveraineté économique ?

2 min
À retrouver dans l'émission

Après Meta et Epic Games, les États commencent à s'intéresser au métavers, et à investir dans des technologies porteuses. Qu'est-ce qui pousse les États à investir ce concept encore vague ?

Les Barbades veulent installer une ambassade dans le métavers de Decentraland.
Les Barbades veulent installer une ambassade dans le métavers de Decentraland. Crédits : JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP - AFP

La Barbade veut une ambassade dans le métavers

Et c'est l’ile de la Barbade qui a démarré en tête de la course au métavers. La petite île caribéenne de 300 mille habitants est le premier État à vouloir y établir une ambassade, une nouvelle revendication de sa souveraineté puisque mardi, la Barbade s’est affranchie du modèle de monarchie constitutionnelle légué par le Commonwealth en se déclarant République.

Le ministère des Affaires étrangères barbadien a signé un partenariat avec Decentraland, une entreprise de réalité virtuelle. On trouvera, dans cette sorte d’ambassade, des services consulaires en ligne et un “portail de téléportation permettant de se rendre dans l’ensemble des univers virtuels”. Un site internet 3D, en quelque sorte.

Pourra-t-on faire une demande d’asile dans l’ambassade barbadienne du métavers, qui devrait de droit appartenir au territoire de l’île ? Ou jouir d’une zone grise juridique pour blanchir sa fortune ? C’est ce que suggére la coopération avec Decentraland, qui héberge depuis 2015 un monde virtuel où les cryptomonnaies servent à l’achat de terrains. Un terrain virtuel y a récemment été vendu 2 millions de dollars.

La Corée du Sud fête le Nouvel An dans le métavers

Plus tangible, la Corée du Sud. La mairie de Séoul lancera en janvier son “Metaverse Seoul”, un monde virtuel offrant des services de proximité comme les dépôts de plainte ou les réservations pour des lieux accueillant du public. Le métavers de la ville passera d’abord par les smartphones des utilisateurs. Au-delà, c’est tout l’Etat sud coréen qui s’est lancé dans le métavers : le ministre des technologies de l’information affirme avoir rallié 17 entreprises derrière son projet "Metaverse Alliance". Rappelons que la Corée du Sud a le 4ème marché mondial de jeux vidéos, l'univers actuel le plus proche du métavers.

La France prend le train en marche

Et la France ? Elle est 7ème pays au monde en termes de revenus issus du gaming. Ubisoft, le créateur de jeux créera en 2025 un centre immersif de jeux vidéo à Béziers, ville proche de son studio de Montpellier. Cela permettra aux joueurs de “revivre en grandeur nature l’univers de ses jeux ” comme Assassin’s Creed ou les Lapins Crétins. Enfin, du côté de l’Etat, Emmanuel Macron a récemment dit vouloir “placer la France en tête de la production de contenus culturels et créatifs” pour protéger “l’exception française culturelle”.

Une déclaration suivie d’un tweet de Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture indiquant que 200 millions d’euros seraient investis dans “les expériences immersives et les technologies de rupture.”

Ce "prochain internet", comme l'a décrit Mark Zuckerberg en juillet, pourrait devenir une source de revenu pour les Etats, comme l’a été internet pour Tuvalu. Cette île du Pacifique a su monétiser son domaine internet ".tv" en accordant des licences à Twitch notamment : une aubaine qui lui rapportait 8 % de son PNB en 2019.

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......