LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

L'offre culturelle en ligne à l'heure des chatbots

2 min
À retrouver dans l'émission

A l'heure des réseaux sociaux, les institutions culturelles s'approprient de nouveaux moyens pour entrer en contact avec le public... Quel rôle pour les robots conversationnels dans ces nouvelles stratégies ?

.
. Crédits : filo - Getty

La pandémie a accéléré la dématérialisation de l'art. Pendant les 71 jours du premier confinement, le site louvre.fr a reçu plus de 10 millions de visites, contre 14 millions pour toute l'année 2019. Le nombre d’abonnés aux réseaux sociaux des institutions culturelles a sérieusement gonflé. Sur Instagram, le Louvre compte désormais 4 millions et demi d’abonnés, le Musée d’Orsay 1,2 millions et le Mucem à Marseille 69 000. Ailleurs, les sets de musiques électroniques enregistrés par les DJ pendant le confinement sont aujourd’hui beaucoup réécoutés sur YouTube ou SoundCloud... Pendant un moment, des concert entiers étaient diffusés sur Twitch - une tendance ralentie par des questions de droits d’auteurs et de copyright. Des possibilités d’abonnements à des sets de DJ virtuels existent aujourd’hui pour contourner les problèmes juridiques.

Depuis que les musées et les salles de concert ont rouvert, c’est l’intelligence artificielle qui tente de reprendre la main. Pour attirer de nouveaux visiteurs et faciliter l’accès à la culture, les institutions culturelles ont recours à des tchatbots ou robots conversationnels. C’est Ask Mona, une start up française montée en 2017 qui est en pointe dans ce domaine. Elle vient de lever 2 millions d’euros avec le concours de la Banque publique d'investissement. Ask Mona travaille avec de grandes institutions : Paris Musées, le Grand Palais, le Théâtre du Châtelet, la fondation Louis Vuitton, le Musée des Augustins à Toulouse ou le Centre Pompidou de Metz. Pour l’utilisateur, cela passe souvent via Messenger, la messagerie instantanée de Facebook. Exemple, sur la page Facebook de la Fondation Louis Vuitton, un bouton de conversation permet à l’utilisateur de communiquer avec une Intelligence Artificielle qui informe sur les horaires d’ouverture ou bien invite à prendre en photo une œuvre pendant la visite pour faire figure de guide. Au-delà des horaires d’ouverture, des jeux sous formes de quizz sont proposées aux visiteurs sur les œuvres exposés ou le collectionneur. C’est comme lorsque vous téléphonez à une entreprise : si vous voulez joindre le service commercial, tapez un, le service technique, tapez deux. Pour les musées, c’est pareil. Avec les limites de l’intelligence artificielle : le tchabot ne répond qu’à des questions auxquelles les ingénieurs ont pensé.

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......