LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

Elections législatives : au Canada, un adepte des réseaux sociaux s'impose en troisième homme

2 min
À retrouver dans l'émission

Les réseaux sociaux permettent aux politiques de diffuser leurs messages à faibles frais - une opportunité dont a su profiter Jagmeet Singh, le fringant dirigeant du Nouveau Parti Démocratique (NDP). Une stratégie qui a de l'avenir ?

.
. Crédits : Andrej Ivanov - AFP

En ce jour d’élections au Canada, focus sur la star du Nouveau Parti Démocrate (NDP) Jagmeet Singh, et sur la manière dont il utilise les réseaux sociaux. Jagmeet Singh, social-démocrate progressiste, est troisième dans les sondages derrière Trudeau le libéral et O’Toole le conservateur. Singh a fait carrière comme avocat pénaliste, il est pratiquant Sikh, binational indo-canadien, et le premier représentant d’une minorité à diriger un parti fédéral au Canada... 

Aujourd’hui, il exploite le vide à gauche de Justin Trudeau et est l’homme politique le plus populaire au Canada. Et pour cause, il s’adresse aux gens là où ils sont : sur les réseaux.

Avec des vidéos de danse, de skateboard et même de coiffure, il pourrait passer pour un influenceur comme les autres sur TikTok. Sur les Réseaux sociaux, Singh, qui a connu le racisme, accueille les douleurs sociales et se met en scène comme proche des faibles et des opprimés :

"Je ne suis pas comme Justin trudeau, dit il. J’ai vécu une vie différente. Je comprends la souffrance qu’engendre le fait d’être sous-considéré."

En campagne, à peine ses conférences de presse terminée, Singh "dégaine son téléphone, harangue la foule pour une vidéo Instagram et lance les premières notes", et comme le notent les reporters de l'AFP qui l’ont suivi, "tous s'époumonent en choeur." Jagmeet Singh, le chef du Nouveau Parti démocratique canadien, chante, saute sur place et tournoie tout en filmant.

Sa campagne tourne autour du message “text me” : un numéro - qu’il affiche comme étant celui de son portable privé - est diffusé avec chaque post ou vidéo qu’il publie.

Dans ses posts, Jagmeet Singh ne parle pas toujours mais affiche de manière condensée son projet sur fond de musique électronique : le NDP serait ainsi le seul parti ayant la volonté de taxer les super-riches. Il demande également aux internautes de lui envoyer des recommandations de musique à écouter dans son bus de campagne électorale.

À côté de Singh, les posts de Justin Trudeau semblent datés. Ils sont toujours reliés à des événements comme ses meetings de campagne ou des rencontres avec des militants et donc bien moins axés sur une interaction directe avec les internautes. Trudeau ne fait pas de vidéos face caméra où il parle aux jeunes. Trudeau, dont la fraîcheur avait fait le succès, s’est normalisé politiquement, et ça se voit sur les réseaux.

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......