LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le smartphone la nuit, c'est bientôt fini ?

Réseaux sociaux : enfants en danger

2 min
À retrouver dans l'émission

Alors que l'Etat chinois restreint l'accès de ses jeunes aux réseaux sociaux, où en est la France en matière de protection de l'enfance ? Xi Jinping et Michel Blanquer, même combat ?

Le smartphone la nuit, c'est bientôt fini ?
Le smartphone la nuit, c'est bientôt fini ? Crédits : Ute Grabowsky - AFP

Au moment où l’éducation nationale se débat contre le harcèlement en ligne des élèves et la récente campagne hashtag #anti2010 qui stigmatise les jeunes adolescents rentrés en 6ème, la Chine a décidé de s'occuper sérieusement de la santé psychique de ses adolescents. Franchir un nouveau cran, prendre à bras-le-corps ce harcèlement dématérialisé, créer un sursaut de fraternité, les mots du ministre français de l’Education nationale trouvent un écho particulier dans le cœur des autorités chinoises.

Car de leur côté celles-ci ont ordonné à leurs entreprises numériques d’œuvrer pour la prospérité commune. Enfin un combat partagé de Pékin à Paris alors que l’IRSEM, l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire, a révélé lundi l’indélicate stratégie d’influence que l’empire du milieu mène sur les réseaux sociaux avec ses millions de bras et de souris enrôlées pour vanter le système communiste et ses positions stratégiques.

Mais oublions les amalgames faciles, les dirigeants chinois qui inondent le monde de leur propagande ont engagé une lutte déterminée pour en protéger leurs adolescents. TikTok et toutes ces applications de partage de vidéos made in China, sont désormais inaccessibles aux adolescents de moins de 14 ans : l’utilisation est limitée à 40 minutes par jour et seulement le jour - de 22h à 6h, le service est carrément coupé ! Les jeux vidéos ont pour leur part été qualifiés d’opium mental.

De quoi inspirer notre ministre, d’autant que les plateformes numériques chinoises ont même décidé de participer à l’effort national éducatif : l’application proposera aux utilisateurs en «mode adolescent» des contenus spécifiques, scientifiques, culturels ou historiques, à des fins éducatives.

La dernière question, c’est bien sûr comment va s’occuper la jeunesse chinoise : déjà qu’à la rentrée, le gouvernement a interdit les cours de soutien scolaire pendant le week-end et les vacances, et qu’il n’y a même plus d'examens écrits d'autorisés à l'école primaire, car selon le ministère de l'éducation "des examens trop fréquents surchargent les élèves et les soumettent à une pression énorme”...

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......