LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
.

Le vent tourne sur les réseaux sociaux

2 min
À retrouver dans l'émission

Qu'est-ce qui fait le succès financier des réseaux sociaux aujourd'hui ?

.
. Crédits : Ted Soqui - Getty

Au démarrage de Facebook, il y a une quinzaine d’années, Mark Zuckerberg achevait chaque réunion hebdomadaire en levant son poing et en criant “Domination”. Lundi dernier, dans un style un peu plus policé mais tout aussi bruyant, le patron de Facebook jura au cours d’un appel téléphonique avec les investisseurs que son entreprise mettrait tout son poids pour faire revenir les jeunes sur ses plateformes.

Facebook décline ?

Les 18-29 ans n’ont pas attendu les révélations de la lanceuse d’alerte Frances Haugen pour s’écarter de Facebook ou d’Instagram. Le nombre d’utilisateurs quotidiens de Facebook auprès des adolescents et des jeunes adultes est en déclin aux États-Unis. Et les prévisions sur deux ans tablent sur une baisse de fréquentation du réseau pouvant aller jusqu’à 45 %. Même Instagram est touché. Le réseau social pictural plafonne en termes de consommation et de production de la part des abonnés, aux États-Unis et en Europe. L’attraction exercée par la fraîcheur de TikTok, son algorithme et sa nouvelle grammaire visuelle concurrencent Instagram.

Facebook doit aussi faire face à un autre problème, peut-être le plus important à court terme, parce qu’il concerne ses revenus publicitaires. Depuis le mois de juin, le fabricant de téléphones Apple a modifié sa politique de confidentialité. Désormais, il est plus difficile pour les applications mobiles comme Facebook ou Snapchat de ‘tracer’ l’activité de leurs utilisateurs sur d’autres applications. Finis les temps fastes où les réseaux sociaux pouvaient récolter des données d’utilisateurs en dehors de leur giron d’opérations, ce qui leur permettait de proposer une vision périphérique de ses utilisateurs aux annonceurs, qui de leur côté pouvaient mieux adapter leur offre publicitaire aux habitudes des consommateurs numériques.

À présent, les applications doivent obtenir le consentement explicite de leurs utilisateurs pour les tracer en dehors de leur champ d'activité : une option que seuls 24 % des utilisateurs acceptent lorsqu’ils sont confrontés avec le choix. Or, qui dit ciblage publicitaire moins précis, dit baisse de revenus pour les réseaux sociaux. C’est pour cela que Snapchat et Facebook ont perdu respectivement 20 et 15 % de leur valeur en bourse la semaine dernière.

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......