LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation dans la capitale de la région autonome irakienne du Kurdistan avec ce message : "L'Irak viole les droits constitutionnels kurdes"

Irak – Syrie. Les Kurdes, grands perdants de l’après Daesh ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Une inquiétude croissante parmi les Kurdes de Syrie et d’Irak… Sous pression internationale, ou en tensions internes, le rêve d’une reconnaissance politique de leur rôle contre l’EI semble s’effacer…

Manifestation dans la capitale de la région autonome irakienne du Kurdistan avec ce message : "L'Irak viole les droits constitutionnels kurdes"
Manifestation dans la capitale de la région autonome irakienne du Kurdistan avec ce message : "L'Irak viole les droits constitutionnels kurdes" Crédits : SAFIN HAMED - AFP

On les disait potentiels gagnants il y a quelques semaines, mais aujourd'hui les Kurdes s’inquiètent de voir leurs revendications politiques passer par pertes et profit… Depuis le début de la semaine les tensions sont inédites.

En Syrie, le régime de Damas et les FDS s’accusent mutuellement de trahison, alors qu’elles s’inquiètent – inutiles dans l’après Daech –  d’un arrêt du soutien des Etats-Unis et qu'Erdogan a encore promis dimanche de « nettoyer » le Nord tenu par le parti autonomiste PKK… 

En Irak, la région autonome kurde voit les manifestations violentes d’une population exaspérée par l’échec de ses dirigeants… Le référendum, véritable coup de poker du  25 sept sur l’indépendance, a coûté à la région une intervention militaire venue de Bagdad, et son poste de président régional à Massoud Barzani. Sans parler de l’accentuation de la crise économique et d'une défiance nouvelle entre les 2 principaux partis : PDK et UPK… 

Par leurs milices, les kurdes ont encore une « valeur géopolitique », ils pèsent encore potentiellement dans les négociations d’Astana, ou comme  contrepoids et rempart à l’influence iranienne… Mais on est très loin d’une reconnaissance politique… 2018 verra-t-il la fin de l’utopie Kurde ? En tous cas en  Irak… 

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ils sont probablement quarante millions de Kurdes et vivent sur un vaste territoire qui s'étend sur quatre pays: Turquie, Syrie, Irak et Iran. Depuis un siècle, ce peuple demande son autonomie, qu'il avaient obtenue dans un traité signé en France en 1920 mais que le monde entier lui refuse depuis ! Au premier rang des combats contre l'Etat islamique en Syrie mais aussi en Irak, l'heure d'un Etat kurde a-t-elle finalement sonné? Pour en parler, la chaîne Mediapart a organisé ce débat en compagnie de Thomas Cantaloube et d'Olivier Piot qui vient de publier et automne «Le peuple kurde, clé de voûte du Moyen-Orient» :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sophie Mousset, auteure et photographe, publie "Kurdistan, poussière et vent" dans la très belle collection consacrée à « l’âme des peuples ». Elle nous parle de son amour pour le peuple kurde, au micro de la chaîne TV5 Monde:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le magazine L'Effet papillon a suivi dans Raqqa un bataillon de combattantes yezidis? Ce peuple ignoré parle la langue kurde, mais a son propre Dieu... qui n'est ni celui des musulmans ni celui des chrétiens.  Il ne sont donc pas des kurdes sunnites mais en partagent le territoire, et sont les seuls adeptes d’un monothéisme issu d'anciennes croyances kurdes iraniennes, en utilisant des pratiques pré-islamiques conservées uniquement au Kurdistan:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • chercheur au CESSP et maître de conférence à l’Université Paris I, auteur de « La révolution kurde – le PKK et la fabrique d’une utopie »
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......