LE DIRECT

Accord de libre échange Union Européenne - Ukraine : Quel est le prix à payer ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la situation militaire reste instable en Ukraine, la situation économique semble se clarifier : c'est ce 1er janvier qu'entrera en vigueur l'accord qui instaure une zone de libre échange entre l'Ukraine et l'Union Européenne. Cet accord de 2000 pages comprend essentiellement une baisse des tarifs douaniers (1800 pages) mais aussi des réformes politiques. Il est aussi un des volets de l'accord d'association avec l'Ukraine. Son application représente une étape importante symboliquement : puisque à la fin de l'année 2013, c'est le refus de Victor Ianoukovitchde signer l'accord qui avait conduit à la mobilisation « pro-européenne » de Maïdan, à la chute du président et au conflit que l'on connaît.

Cet accord constitue aussi une opportunité économique pour les partenaires : pour une Ukraine affaiblie financièrement et sur le plan industriel par la guerre et la perte de la Crimée et perte virtuelle du Donbass (20 % du PIB) ; et pour l’Union Européenne qui n'exporte pour l’instant qu'un pour cent de sa production en Ukraine : le potentiel de progression est important.

Cela n'ira cependant pas sans difficulté : d'abord, il faudra du temps pour faire tomber les barrières douanières, l'horizon est fixé à 2025. Deuxièmement, il y a aussi des résistances internes en Ukraine de différentes natures, à l'UE également les Pays-Bas ont demandé un referendum sur la question.

Enfin reste la Russie, qui représente encore 12 % des exportations ukrainiennes ; et qui surtout voulait à l’époque intégrer l’Ukraine dans son union douanière (Union Economique Eurasiatique), or l'Ukraine lui échappe aujourd'hui : mécontente de l’accord avec l’UE, en réaction, la Russie suspendra aussi demain son propre accord de libre échange avec Kiev, qu’elle menace à son tour d’un embargo sur les produits agricoles.

U.S. Vice President Joe Biden addresses deputies at the parliament in Kiev, Ukraine, December 8, 2015. The banner reads, "Freedo
U.S. Vice President Joe Biden addresses deputies at the parliament in Kiev, Ukraine, December 8, 2015. The banner reads, "Freedo Crédits : Reuters
Intervenants
  • Maître de conférences en sciences économiques, INALCO, Rédacteur en chef adjoint de la Revue de la Régulation
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......