LE DIRECT
Capture d'écran d'une vidéo d'Alexeï Navalny diffusée sur Youtube le 18 janvier, dans laquelle ce dernier dévoile un complexe de 7000 hectares qu'il dit appartenir au président russe Vladimir Poutine.

Alexeï Navalny : quelles sont ces enquêtes qui font "trembler le Kremlin" ?

10 min
À retrouver dans l'émission

L'enquête Un palais pour Poutine, qui totalise à ce jour plus de 84 millions de vue sur YouTube, est la partie émergée de cet iceberg que représente le travail d'Alexei Navalny et de son équipe de juristes, depuis dix ans, sur la corruption en Russie. Entretien avec l'historienne Galia Ackerman.

Capture d'écran d'une vidéo d'Alexeï Navalny diffusée sur Youtube le 18 janvier, dans laquelle ce dernier dévoile un complexe de 7000 hectares qu'il dit appartenir au président russe Vladimir Poutine.
Capture d'écran d'une vidéo d'Alexeï Navalny diffusée sur Youtube le 18 janvier, dans laquelle ce dernier dévoile un complexe de 7000 hectares qu'il dit appartenir au président russe Vladimir Poutine. Crédits : Handout / Navalny team Youtube page - AFP

Parmi toutes celles et ceux descendus samedi dans les rues de Moscou, de Vladivostock ou de Kaliningrad, sans doute beaucoup avaient vu la toute dernière vidéo d’Alexei Navalny, qui exhortait d’ailleurs en préambule, à des manifestations d'ampleur.

Un palais pour Poutine, film tourné en grande partie au moyen d’un drone et de reconstitutions basées sur des témoignages et des photos d'ouvriers, montre de près ce palace phénoménal de trois étages... qui semble avoir été récemment détruit pour malfaçons, puis entièrement reconstruit. Le tout au milieu d’un terrain de 7800 hectares interdit de survol aérien et gardé par des officiers du FSB.

Sans doute la plus impressionnante des enquêtes d’Alexei Navalny qui s’est fait connaître il y a plus de dix ans d’abord avec un blog… puis de façon plus organisée avec le Fonds de lutte contre la corruption.

Ce qu'on apprend surtout dans le documentaire Un palais pour Poutine, c'est tout le montage financier d'une part, le propriétaire est une sorte de prête-nom, et tout complètement contrôlé par des sociétés écrans, des fondations, des particuliers, etc. Mais ce qu'on apprend en plus, c'est surtout le formidable travail de reconstitution. Grâce à un drone et surtout, grâce à quelques photos que des ouvriers "indélicats" ont postées sur des réseaux sociaux où ils se vautraient sur des meubles... Grâce aux contacts qu'il a pu avoir avec les producteurs de ces meubles, grâce aux plans du palais qu'il a pu retrouver, il a pu faire une reconstruction en 3D qui nous permet la visite de ce palais. Et c'est tellement époustouflant qu'aucune des révélations d'il y a dix ans ne peut être comparée à ça.     Galia Ackerman

Il y a quelques années, Alexei Navalny a fait une enquête sur un immeuble en plein centre de Moscou. C'était un beau bâtiment historique du XIXe siècle qui était presque à l'abandon, la mairie a donc voté pour le détruire - au lieu de le reconstruire et de le rénover. A la place, a été construit un immeuble de 7 ou 8 étages, sous prétexte que ce serait du logement social. Et donc, Navalny a décortiqué qui habitait dans cet immeuble : pas une seule famille nécessiteuse ou avec des jeunes enfants. Les appartements font tous entre 140 et 180 m2. Et comme par hasard, ce sont surtout des collaborateurs de la mairie et quelques fonctionnaires haut placés au sein du gouvernement qui ont été relogés.     Galia Ackerman

Intervenants
  • historienne et journaliste, spécialiste du monde russe et ex-soviétique
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......