LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Algérie

7 min

par Eric Laurent

Semaine spéciale : les instabilités à venir au Grand Maghreb.

L'exemple tunisien semble avoir un effet de contagion en Algérie, où le mécontentement populaire est aussi fort.

La grande différence avec les autres pays de la région est qu'en Algérie l'armée n'a jamais été marginalisée, mais aussi qu'elle a toujours constitué l'ossature du pouvoir en place. Rien ne peut être décidé sans elle. Le silence face aux manifestants du président Bouteflika et de son premier ministre témoignent tout autant du de l'impuissance du pouvoir en place que de sa volonté de laisser pourrir la situation.

Un autre différence avec la situation tunisienne : l'opposition n'a pas été totalement éradiquée. Au contraire, elle existe et des passerelles ont toujours été tendues entre elle et le pouvoir, ce qui conduit à une certaine porosité de la vie pisolitique, mais également à une capacité bien réelle du pouvoir à manipuler, et parfois corrompre, certains d'entre eux.

Feriel Fates est spécialiste de l’Algérie.

Tensions sociales en Algérie et en Tunisie     La carte des villes touchées par la contestation
Tensions sociales en Algérie et en Tunisie La carte des villes touchées par la contestation
La carte des villes touchées la semaine dernière par les contestations ©ide.fr
Algérie
Algérie
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......