LE DIRECT
Le Conseil de la Nation constitue la chambre haute du Parlement algérien, équivalent du Sénat. Ses membres sont désignés au suffrage indirect et par le  président. Ils disposent d'un pouvoir de blocage absolu des lois

Algérie. Peut-on prévoir l’après-Bouteflika ?

9 min
À retrouver dans l'émission

La longévité politique du président Bouteflika et le fait qu’il soit en mauvaise santé depuis longtemps amènent à réfléchir sur la période de transition, à laquelle on imagine que tout le monde s’est préparé mais qui, en ces circonstances, ne se passe jamais comme prévu.

Le Conseil de la Nation constitue la chambre haute du Parlement algérien, équivalent du Sénat. Ses membres sont désignés au suffrage indirect et par le  président. Ils disposent d'un pouvoir de blocage absolu des lois
Le Conseil de la Nation constitue la chambre haute du Parlement algérien, équivalent du Sénat. Ses membres sont désignés au suffrage indirect et par le président. Ils disposent d'un pouvoir de blocage absolu des lois Crédits : CITIZENSIDE / FAYCAL NECHOUD / Citizenside - AFP

L’armée est évidemment la première concernée, tant l’institution a tenu durant des décennies les rênes du pouvoir et a cultivé des intérêts économiques et financiers dans la gestion du système. La plaisanterie des années 70 est connue : « D’habitude, un État a une armée. Chez nous, c’est mieux : c’est l’armée qui a un État ».

On peut aussi s’interroger sur le rôle du FLN et des dirigeants ou personnalités politiques civils. Que représentent les autres partis, à la veille d’élections législatives ? Que sait-on des opinions publiques, compte tenu de la crise économique (forte baisse des revenus pétroliers) que tout le monde reconnaît comme profonde et que les mesures d’austérité n’ont pas réduite ? Peut-on penser que la transition, le moment venu, ouvrira un nouveau chapitre ? Ou des troubles sociaux-économiques sont-ils à craindre, allant jusqu’à des exodes ? (Th. G.)

___________________________________________________________

Brahim Benadbeslem, docteur en gestion de l'Université d'Alger, vice-président du patronat algérien et du du Forum des Chefs d’Entreprise (FCE) d'Alger, est interviewé sur le plateau de la chaîne publique France24 :

Entretien avec Sid Ahmed Ghozali, ancien Premier ministre algérien, sur la chaîne publique TV5 Monde : "Nous n'avons pas encore atteint l'état de droit et le système algérien se caractérise par trois péchés capitaux"

Sur la chaîne publique LCP, "à son indépendance l'Algérie était plus riche que la Corée du Sud" :

Document consacré au grand projet de développement de la capitale, le plan stratégique Alger 2035 :

Deux documents consacrés à la réalisation de la ville nouvelle Sidi Abdellah :

Magazine de la chaîne publique France 24 consacré à la culture dans la capitale Alger :

.

.

Par la rédaction de France 24, retour sur la situation en Algérie, telle qu'elle se présentait à l'époque des "révolutions arabes" :

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......