LE DIRECT
Des casques bleus maliens cherchent des survivants dans les débris du camp de Kibeho après le massacre attribué à l'Armée Patriotique Rwandaise qui aurait 2.000 victimes parmi les réfugiés hutus du camp, selon les Nations-Unies

Maintenir ou imposer la paix : vers une réforme des opérations extérieures de l'ONU? 

11 min
À retrouver dans l'émission

Avec 56 soldats tués, 2017 a été l’année la plus meurtrière pour les casques bleus. 70 ans après leur création, ces « soldats de la paix » dont l’action a été souvent critiquée sont aussi devenus des cibles.

Des casques bleus maliens cherchent des survivants dans les débris du camp de Kibeho après le massacre attribué à l'Armée Patriotique Rwandaise qui aurait 2.000 victimes parmi les réfugiés hutus du camp, selon les Nations-Unies
Des casques bleus maliens cherchent des survivants dans les débris du camp de Kibeho après le massacre attribué à l'Armée Patriotique Rwandaise qui aurait 2.000 victimes parmi les réfugiés hutus du camp, selon les Nations-Unies Crédits : PASCAL GUYOT - AFP

L’ONU s’en inquiète et veut « muscler » les troupes : que vaudra une réforme tactique sans réponse politique ? 

Il avait déjà interpellé Antonio Gutteres au sommet de l’Union Africaine,  le président guinéen Alpha Condé l’a réaffirmé hier au site Guineenews plus directement : selon lui « depuis près de 20 ans la présence des casques bleus en Afrique ne change rien ». L’objet de sa  critique : les 20 000 soldats de la Monusco présents dans l’Est de la  RDC, toujours quadrillé par les groupes armés, ou les forces de la Minusma au Mali.  

Ces déclarations interviennent alors que les casques bleus préoccupent  aussi le Secrétariat Général de l’ONU qui a présenté la semaine dernière un plan d’action pour « répondre à des environnements beaucoup plus dangereux ». 

Le vrai problème c'est qu'on envoie souvent ces opérations de maintien de la paix faute d'accord politique, parce que nos gouvernants veulent montrer qu'ils agissent ; mais s'il n'y a pas de cadre politique, ça ne marche pas. Alexandra Novosseloff

Depuis 15 ans l’organisation tente d’adapter le rôle de ces plus de 100 000  militaires et civils à la multiplication des conflits, et surtout les attaques et les pertes humaines croissantes, principalement en Afrique où sont 70 % des Opérations de Maintien de la Paix (OMP). 

Certains contingents ont été critiqués ces dernières années pour leur incompétence ou leur comportement abusif : pour l’ancien chef de l’UA,  il faut remplacer les soldats étrangers par des africains « patriotes ».

Pour l’ONU la question sécuritaire est la priorité, le Général brésilien Cruz préconise une meilleure formation et plus de technologie. Pour certains observateurs, cette surexposition des troupes est aussi la conséquence d’un problème politique de fond : à quoi bon des opérations de maintien de la paix si les Etats s’accommodent d’une « zone grise »  de conflits permanents ?

@TEnjeux @XXMonde 

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Senior Visiting Fellow au Brian Urquhart Center for Peace Operations International Peace Institute (IPI) de New York
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......