LE DIRECT
Dévoilement du modèle de l'avion SCAF lors du salon du Bourget

Avion de combat européen : premières ailes pour une Défense commune ?

10 min

Avec une première maquette du futur avion de combat européen dévoilée lundi au Bourget, Paris, Berlin et Madrid envoient un signal d'unité. L'avion qui remplacera les Rafale et Eurofighter d'ici 2040 doit permettre à l'UE une meilleure autonomie pour sa Défense. Qui d'autre voudra coopérer ?

Dévoilement du modèle de l'avion SCAF lors du salon du Bourget
Dévoilement du modèle de l'avion SCAF lors du salon du Bourget Crédits : AFP

Dassault Aviation et Airbus présentaient au Salon du Bourget, lundi 17 juin, le SCAF - ou le Système de Combat Aérien du Futur -. Il devrait succéder auxRafales français et aux Eurofighters britanniques d'ici 2040 avec un démonstrateur d'ici 2026. Ce programme a été lancé en juillet 2017 par Emmanuel Macron et Angela Merkel, afin de renforcer l’autonomie stratégique européenne.

Le défi de l’autonomie stratégique européenne

Le contrat de développement du démonstrateur de ce futur avion est un projet qui réunit aujourd'hui trois pays européens - la France, l'Allemagne et l'Espagne - et conditionne le futur de l'aéronautique de combat européenne afin de développer et renforcer la politique de défense et la sécurité du continent. Pourtant, en Allemagne, le SCAF ne semble pas faire l’unanimité et la ministre de la défense allemande, Ursula von der Leyen, s’est vu reprocher de ne pas suffisamment défendre les intérêts de son pays, laissant à la France un rôle trop important dans la conduite du projet.

Le défi technologique et industriel

Plus qu'un avion, le SCAF est un système de combat connecté qui a pour ambition de dialoguer avec de nombreux autres systèmes (par exemple les drones de reconnaissance). Il vise à mettre en oeuvre un "combat collaboratif" grâce à de multiples équipements connectés. C'est pourquoi il est nécessaire de coopérer et de partager l'ensemble des capacités technologiques de l'industrie européenne de défense. Florence Parly, la ministre de la défense française ainsi que son homologue allemande, Ursula von der Leyen, et l'Espagne ont ainsi lancé le partenariat industriel sur le moteur de cet avion.

Le défi transatlantique

Le SCAF représente une opportunité de maintenir une souveraineté européenne dans le domaine de la défense. Ces systèmes qui devraient être capables de franchir des défenses anti-aériennes russes et chinoises peut surtout représenter une menace pour les Etats-Unis, avec une Europe qui ambitionne de reprendre en main la sécurité du continent de façon autonome. 

"Il y a une raison forte qui doit dépasser les aléas politiques : les Etats européens n'ont plus les moyens de se défendre sur une base nationale : ils doivent absolument coopérer." Jean-Pierre Maulny

Le SCAF est donc une preuve de la capacité - ou non - des européens à coopérer et à se rassembler derrière un projet commun de défense. Pourtant, le risque de voir les européens se diviser est bien réel : l'Italie, le Royaume-Uni et la Suède ont, par exemple, déjà exprimé leur volonté de développer un projet concurrent... 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • directeur adjoint de l'IRIS, responsable des questions liées à l'industrie d'armement et aux ventes d'armes
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......