LE DIRECT
Dilma Rousseff et son ministre de la justice, Jose Eduardo Cardozo

Brésil. La destitution de la présidente est-elle devenue inévitable ?

9 min
À retrouver dans l'émission

Lancée en décembre dernier par le président de la chambre des députés, la procédure de destitution de la présidente Dilma Rousseff peut-elle aboutir ?

Dilma Rousseff et son ministre de la justice, Jose Eduardo Cardozo
Dilma Rousseff et son ministre de la justice, Jose Eduardo Cardozo Crédits : Adriano Machado - Reuters

Au pouvoir depuis 2011 mais mal réélue en 2015, la présidente affronte une grave crise politique, fondée sur la révélation de scandales de corruption impliquant les secteurs du pétrole (Petrobras) et du BTP et touchant une grande partie de la classe politique, tous partis confondus. Même si la corruption constitue depuis longtemps une plaie chronique du personnel politique brésilien, le scandale a éclaboussé le Parti des travailleurs et l’ancien président Lula lui-même. Lequel a été précipitamment nommé chef de cabinet de la présidente (nomination suspendue par la justice), poste équivalent à celui de premier ministre, pour qu’il soit à l’abri des poursuites --affirment ses détracteurs.

Comment la présidente réagit-elle ? Quelles sont les échéances au parlement ? L’assemblée réunira-t-elle mi avril les deux tiers des voix pour que la procédure soit reprise au sénat ? Quel est le rôle de la justice ? Quel est le poids de la presse ? Comment les opinions publiques se manifestent-elles ?

Enfin, l’économie brésilienne est dans une fort mauvaise passe depuis quelque deux ans (récession, inflation…).                                              Th. G.

La police utilise des gaz pour disperser les manifestants à Brasilia
La police utilise des gaz pour disperser les manifestants à Brasilia Crédits : Ricardo Moraes - Reuters

Les mythes peuvent aussi mourir. D’un coup, Luiz Inácio Lula da Silva, l’ex-président du Brésil (2003-2011) qui avait quitté le pouvoir auréolé de gloire, n’est plus qu’un homme politique comme les autres, éclaboussé par des affaires de corruption, voire soupçonné d’enrichissement personnel. Le chef historique du Parti des travailleurs (PT), acclamé dans le monde entier pour son charme, son charisme, son succès écolomique, social et politique - sous ses deux mandats, il a tiré quelque 40 millions de Brésiliens de la pauvreté -, tente d’échapper à la prison : ce scénario était impensable, même pour ses adversaires.

Ils n'ont pas osé le penser, Lula l'a fait ! Les enquêteurs affirment détenir des «indices très significatifs» des largesses dont aurait bénéficié Lula de la part d’entreprises du BTP, les empreiteiras, accusées d’avoir surfacturé leurs contrats avec Petrobras pour mieux financer la coalition au pouvoir. Ces empreiteiras auraient payé des travaux entrepris dans un triplex en bord de mer et une maison de campagne dont Lula - qui le nie - serait le réel propriétaire. Elles ont également versé quelque 30 millions de reals (plus de 7 millions d’euros) entre 2011 et 2014 à l’institut Lula et à la société qui gère les activités de conférencier de l’ancien chef de l’Etat. Une partie de cette somme (un million) a échoué sur les comptes d’une société détenue par un des fils de l’ex-président.

En pleine crise économique et politique, le Brésil est dans la tourmente. En plus d’être en récession, le pays est secoué par cet immense scandale de corruption, mais il demeure un immense territoire doté d’une économie puissante et diversifiée…  Voici dix chiffres pour mieux comprendre ce qui se joue actuellement chez ce colosse aux pieds d'argile.

"Le virus Lula, la grande peste du Brésil", le 13 mars 2016
"Le virus Lula, la grande peste du Brésil", le 13 mars 2016 Crédits : Ricardo Moraes - Reuters

Bibliographie

Intervenants
  • Historien, professeur à l’Université de La Rochelle et directeur de recherche à l’Institut des Hautes Études d’Amérique latine
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......