LE DIRECT
Première mondiale dans l'histoire de la démocratie : une campagne électorale se déroule au travers de la vidéo et des réseaux sociaux, depuis la capitale de l'Union européenne

Espagne . Quels scénarios prévisibles pour le pays et pour l’Union européenne après le vote de demain en Catalogne ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Des élections se tiendront demain en Catalogne pour remplacer le gouvernement régional destitué par Madrid et les 135 députés du Parlement dissout. Ce vote va peut-être tourner la page du séparatisme...

Première mondiale dans l'histoire de la démocratie : une campagne électorale se déroule au travers de la vidéo et des réseaux sociaux, depuis la capitale de l'Union européenne
Première mondiale dans l'histoire de la démocratie : une campagne électorale se déroule au travers de la vidéo et des réseaux sociaux, depuis la capitale de l'Union européenne Crédits : JAVIER SORIANO - AFP

Après deux mois et demi de crise ouverte entre Madrid et Barcelone, cette élection «permettra de décider si nous revenons à une situation normale, à la Constitution, à ce qui est raisonnable et sensé» a dit le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, qui veut en finir avec l’épisode du séparatisme. C’est donc en théorie le retour à la normalité des urnes contre le rêve révolutionnaire. Cependant, la Catalogne en sortira affaiblie sur le plan économique, et polarisée sur le plan politique.  

De plus, l’incertitude pour ce scrutin est maximale : 7 listes (dont 3 sont indépendantistes), cela fait beaucoup de chances qu’aucune n’obtienne la majorité et qu’aucune coalition ne se dégage. Les conséquences sont déjà perceptibles et seront durables : le front uni qui avait mené le processus sécessionniste a explosé, l’exécutif est en exil (Carles Puigdemont est à Bruxelles), ou en prison (Oriol Junqueras) ou sous menace de poursuites ultérieures. Et, pour la première fois depuis 1977, un parti non nationaliste pourrait finalement gouverner la Catalogne : les libéraux anti-indépendantistes de Ciudadanos sont donnés parmi les favoris dans une fourchette de 18 à 23 % des votes. 

Assistera-t-on à un nouveau «référendum sur l'indépendance de la Catalogne», comme disent Les Echos ? Plus largement, l’épisode catalan renvoie à la crise institutionnelle espagnole qui dure depuis 2015 : ses coalitions instables ou impossibles, et leur responsabilité dans un paysage d’opportunités politiques. L’hégémonie brisée des anciens grands partis de gauche et de droite (PPE et PSOE) aiguise les appétits des nouveaux. Quelle normalité politique peut retrouver la Catalogne, et y a-t-il une leçon espagnole à en tirer pour d'autres pays européens ? 

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La question de l’indépendance est au centre de toutes les discussions depuis le fin de l'été et a miné le climat entre amis ou entre collègues...  Voici deux reportage de la rédaction de la chaîne arte dans cette région en ébullition, où les indépendantistes, plus que jamais déterminés, ont le sentiment de toucher leur rêve du doigt:

Intervenants
  • Politologue spécialiste de l'Espagne et enseignante et chercheure en géopolitique à l'Université de Paris-VIII
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......