LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki et le premier ministre hongrois Viktor Orban le 11 septembre 2020 à Lublin, en Pologne.

Budapest et Varsovie contre Bruxelles : la bataille de l'état de droit

11 min
À retrouver dans l'émission

La Hongrie et la Pologne ont mis leurs menaces à exécution en bloquant le plan de relance européen arraché en juillet entre les 27. En cause, la conditionnalité au respect de l'état de droit prévue pour le versement des aides. Comment expliquer le retour de cet affrontement politique aujourd'hui ?

Le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki et le premier ministre hongrois Viktor Orban le 11 septembre 2020 à Lublin, en Pologne.
Le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki et le premier ministre hongrois Viktor Orban le 11 septembre 2020 à Lublin, en Pologne. Crédits : EPA/JACEK SZYDLOWSKI POLAND OUT - Maxppp

C’était une menace, c’est devenu une réalité : Varsovie et Budapest ont bloqué le plan de relance européen lundi ; en mettant leur veto à l’adoption du cadre financier pluriannuel de l’UE pour la période 2021-27 (qui représente un budget de 1074 milliards d’euros) et du Fonds de relance de 750 milliards.

Cet accord avait arraché dans la douleur au mois de juillet entre les 27 avec l’opposition des pays dits « frugaux ». Ces pays du nord de l’Europe (notamment les Pays-Bas) avaient exigé que le versement des fonds soit conditionné au respect de l’Etat de droit. 

Et c’est précisément cette clause que Varsovie et Budapest refusent, ce qui explique le blocage actuel. 

Voilà qui ramène l’Union européenne à une bataille politique majeure de ces dernières années...

A lire : 

Budapest et Varsovie plantent un budget de relance européen à 1800 milliards d'euros, article de Jean Quatremer dans Libération

De la définition européenne de l'état de droit, article de Jean-Baptiste Chastand publié dans Le Monde

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......