LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ce groupe d'opposants burundais fait campagne pour le NON ("Oya") au référendum constitutionnel mis en place par le président Pierre Nkurunziza, arrivé au pouvoir en 2005

Trois ans de crise politique au Burundi : un équilibre de la terreur ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Référendum constitutionnel aujourd’hui au Burundi : ce scrutin entérine la prise de contrôle du pouvoir par le Président Nkurunziza et son parti le CNDD-FDD. Trois ans après le début de sa plus grave crise depuis la fin de la guerre civile, cette étape est cruciale

Ce groupe d'opposants burundais fait campagne pour le NON ("Oya") au référendum constitutionnel mis en place par le président Pierre Nkurunziza, arrivé au pouvoir en 2005
Ce groupe d'opposants burundais fait campagne pour le NON ("Oya") au référendum constitutionnel mis en place par le président Pierre Nkurunziza, arrivé au pouvoir en 2005 Crédits : STR - AFP

EGO  « oui » ou OYA « non » : approuver ou pas la réforme constitutionnelle, donner ou non au président depuis 2005 Pierre Nkurunziza la possibilité  d’exercer un pouvoir renforcé jusqu’en 2034 : c’est ce que vont décider aujourd’hui les 4 800 000 électeurs burundais appelés aux urnes. Le vote n’est pas obligatoire, mais les pressions sur l’enrôlement et l’intense campagne pour le « oui » animée par le parti au pouvoir laissent peu de doute quant au résultat. 

Après 3 ans de crise politique, Pierre Nkurunziza, ancien chef rebelle et Président élu trois fois est en passe de réaliser son objectif ; mais l’enje n’est plus seulement la mainmise sur le  pouvoir : c’est l’unité du Burundi.  

D’une part toute opposition a été peu à peu qualifiée de « rebelle » et les violences quotidiennes – dont une partie attribuable au pouvoir – ont déjà entraîné la mort de 1 700 personnes et le déplacement de 400 000 autres. 

D’autre part, si cette modification constitutionnelle n’est pas un cas isolé dans l’Afrique des grands lacs (Ouganda en 2017, Rwanda en 2015,  RDC en cours), au Burundi elle touche aux accords d’Arusha et aux équilibres ethniques qu’ils déterminent depuis la fin de la guerre  civile en 2000. Les 70 articles modifiés ne changent pas ces équilibres  mais laissent désormais la possibilité à l’Assemblée de la faire. Deux fois déjà dans l’histoire précédente du Burundi, des hutus avaient été massacrés par l’armée burundaise. 

Le résultat du scrutin est donc moins incertain que ses suites. Les violences politiques s’accompagnent parfois d’un discours radical et insidieux de la part de cadres du CNDD-FDD, dont le vocabulaire laisse peu de doute sur sa finalité: appelant à «travailler» ou à «dépecer pour les rapaces» les opposants politiques. Les jeunes militants du  CNDD-FDD, les imbonerakure, restent une force particulièrement active dans l’intimidation et la répression. 

Après le renforcement autoritaire une restauration démocratique semble improbable. Les sanctions internationales et l’enquête ouverte par la CPI en 2016 restent sans effet, et Bujumbura répond aux dénonciations par des accusations. Si le Burundi atteint un point d’équilibre, il risque d’être un équilibre de la terreur. 

Chronologie
Chronologie Crédits : PAUL DEFOSSEUX, JEAN-MICHEL CORNU - AFP

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Retour sur info - il y a 46 ans, la pays vivait un traumatisme ethnique qui s'est soldé par plus de 60.000 morts et disparus:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • intellectuel franco-burundais, Docteur en philosophie, écrivain et journaliste.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......