LE DIRECT
Dans une rue de Bangui, un véhicule de patrouille d'un des nombreux "groupes d'auto-défense" qui parcourent la ville jour et nuit

Après les affrontements à Bangui, 5 ans de conflit en Centrafrique: l’Etat ou la guerre, quelle différence ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Avec 24 tués, le bilan s’alourdit après les violences de lundi à Bangui. Les affrontements entre milices armées et forces de sécurité et les manifestations de colère qui ont suivi sont le signe d’une contestation croissante de l’action de l’ONU et de l’Etat centrafricain.

Dans une rue de Bangui, un véhicule de patrouille d'un des nombreux "groupes d'auto-défense" qui parcourent la ville jour et nuit
Dans une rue de Bangui, un véhicule de patrouille d'un des nombreux "groupes d'auto-défense" qui parcourent la ville jour et nuit Crédits : FLORENT VERGNES - AFP

L’accroissement de l’insécurité en Centrafrique est inédit depuis 2016 et il a lieu sur deux fronts : à Bangui, de nouveau les violences prennent un aspect religieux – chrétiens contre musulmans – dans la foulée des tensions récurrentes entre forces de sécurité, groupes armés et habitants du quartier PK5 principalement ; et au Nord du Pays (contrôlé par l’ex rébellion Séléka), ses principaux membres réunis à Kaga Bandoro menaçaient il y a dix jours de marcher à nouveau sur la capitale. 

Cette éventualité provoquerait sans doute de nouvelles tueries et serait un désaveu pour la mission de l’ONU (12500 militaires de la MINUSCA) et pour les médiations internationales entreprises entre les autorités successives depuis 2012 et les groupes armés. Au début du mois, l’Union Africaine achevait la première phase de ses rencontres avec ces 15 milices.

Jusqu’ici, la Centrafrique reste sous perfusion sécuritaire internationale : Etat à peine démocratisé, qui maîtrise à peine 20 % de son territoire, et plongé dans un conflit politico-communautaire et confessionnel à tiroir, qui s’est cristallisé dans l’opposition entre milices de la Séléka «musulmane» et milices anti-balakas «chrétiennes» ou animistes.

Le président Touadéra a dénoncé hier une «instrumentalisation» de la religion, et après 5 ans de conflit, les groupes armés de l’ex-Séléka ont toujours du mal à apparaître comme des acteurs politiques potentiels crédibles.  

Or, si les «parrains» traditionnels (France, UE, USA, CEEAC) se révèlent peu efficaces, depuis la fin 2017 la Russie – avec l’approbation de l’ONU – tente de prendre le relai à sa manière, avec envois d’armes, «ressortissants» et des accords miniers à la clef. Depuis quelques semaines, des soldats russes assurent la garde du président Faustin Archange Touadéra et des émissaires ont été envoyés auprès des groupes armés. La même guerre depuis 5 ans serait-elle simplement en train de changer de main ?

Et au fond : si la sécurisation du pays elle-même est devenue l’objet de tractations géopolitiques, entre l’Etat hypothétique et la menace permanente, quelle différence pour les centrafricains ?

Chronologie du conflit en Centrafrique
Chronologie du conflit en Centrafrique Crédits : Laurence SAUBADU, Sabrina BLANCHARD, Thomas SAINT-CRICQ, Paul DEFOSSEUX - AFP

À la recherche de la paix en Centrafrique. Médiations communautaires, religieuses et politiques. Cette note de notre invité Thierry VIRCOULON présente un panorama des différents types de médiation qui accompagnent la crise centrafricaine depuis son commencement, fin 2012

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......