LE DIRECT
Sebastian Pinera et sa femme Cecilia Morel. Le candidat conservateur a déjà été président du Chili de 2010 à 2014, juste après le premier mandat de Michelle Bachelet (2006/2010)

Chili : premier tour des élections chiliennes - une gauche plus mobilisée qu’annoncé ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Le jeu reste ouvert pour le second tour de la présidentielle chilienne : Sebastian Piñera, parfois surnommé « Berlusconi chilien », affrontera Alejandro Guillier du PSC avec un score moins large que celui prédit par les sondages.

Sebastian Pinera et sa femme Cecilia Morel. Le candidat conservateur a déjà été président du Chili de 2010 à 2014, juste après le premier mandat de Michelle Bachelet (2006/2010)
Sebastian Pinera et sa femme Cecilia Morel. Le candidat conservateur a déjà été président du Chili de 2010 à 2014, juste après le premier mandat de Michelle Bachelet (2006/2010) Crédits : MARTIN BERNETTI - AFP

Non seulement le candidat libéral fait moins que prévu avec 37 %, mais les gauches – quoi que divisées – ont montré une bonne résistance avec deux partis qui totalisent ensemble près de 50 % des voix.

Plus encore, à gauche, cette élection marque la percée d'un nouveau mouvement « disruptif » issu des mobilisations étudiantes de 2011, le Frente Amplio représenté par la journaliste Beatriz Sanchez, à 23 % juste derrière le candidat socialiste : c’est elle qui fera la différence.

Ce résultat est donc une surprise pour qui prédisait la fin d'un cycle des gauches sud-américaine et le retour du libéralisme au Chili. Le second mandat de Michelle Bachelet a été marqué par la dégradation économique, les scandales politiques et une abstention électorale croissante ; or une partie des voix du PS semble s’être reportée sur une gauche plus radicale. Une chose est certaine : quel que soit le prochain président, les contraintes chiliennes resteront les mêmes, parmi lesquelles une croissance à 1,3 %, un chômage à 6,7 %, et une société assez conservatrice quant aux mœurs.

Entre les « jours meilleurs » promis par S. Piñera, la « continuité » assurée par A. Guillier, et une campagne jugée « apathique » par certains, la surprise n’est-elle pas ces électeurs chiliens moins désintéressés qu’on le croyait ?

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Voici le résultat final, donné cette nuit pat la chaîne CCN Chile :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chaîne Brut a réalisé cette infographie animée qui fait le récit de la vie de Michelle Bachelet, deux fois présidente chilienne de 2006 à 2010 et de 2014 à aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sebastián Piñera répond ici plusieurs à questions liées à ses propositions faites pendant la campagne présidentielle. Diffusé sur la chaîne RCK :

France 24 revient sur l'oppression subie depuis plusieurs siècles, et jusqu'à nos jours, par les peuples autochtones chiliens. Entre autres, par le plus important de ceux-ci, la communauté mapuche :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Depuis quelques années, la démocratie chilienne est devenue un refuge pour une nouvelle vague d'immigration massive venue des Antilles de langue espagnole, mais aussi d'autres pays sud-américains moins accueillants. Al Jazeera est un des rares media à s'être intéresée au sujet :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • professeur des universités à l’Université de Toulouse II - Jean Jaurès, chercheur au laboratoire FRAMESPA. Co-auteur de "Gouvernements progressistes en Amérique latine (1998-2018) : la fin d'un âge d'or" (Presses Universitaires de Rennes, 2021).
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......