LE DIRECT

Chine. Les ressorts internes de la réussite industrielle

12 min
À retrouver dans l'émission

Lenovo ad campagne 2012
Lenovo ad campagne 2012
Lenovo ad - campagne 2011 pour le marché de Singapour
Lenovo ad - campagne 2011 pour le marché de Singapour

On a assez dit que la Chine était la grande usine du monde, cela depuis une vingtaine d’années, la première décennie 80 des réformes économiques ayant surtout bénéficié au monde rural et ayant été considérée comme une croissance de rattrapage.

Cela dit, on affirmait à juste titre que cette plus grande usine était surtout une usine d’assemblage, nombre de produits venant surtout du reste de l’Asie-Pacifique.

Ce n’est plus le cas, car l’industrie chinoise s’est encore plus sinisée, le pays achetant même des industries ou s’emparant d’activités significatives à l’étranger (automobiles, port du Pirée, etc.).

Quelles sont les leçons de cette ascension remarquable, qui permet désormais à la Chine de parler au monde avec assurance et même arrogance, comme on l’a vu l’été dernier, où Pékin donnait avec aplomb des leçons de capitalisme aux États-Unis ?

Le ton était même prétentieux, voire gendarmesque. Notamment, quel rôle de l’État, y compris à l’égard du privé (réglementation, brevets, protectionnisme…) ? Que cela dit-il sur l’avenir proche ?

Jean-François Dufour est directeur de la société de conseil stratégique DCA

À venir dans ... secondes ...par......