LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des partisans radicaux de droite ("United Right Wing") du président indien Modi manifestent publiquement leur soutien commun à Donald Trump, Vladimir Poutine et Benyamin Netanyahou !

Inde. La bonne santé de l’économie

9 min
À retrouver dans l'émission

L’Inde, économiquement, n’est pas un pays facile à classer. Nation industrialisée, oui, avec des secteurs de pointe de niveau mondial (informatique, pharmacie…) ; pays émergent, certainement ; mais aussi pays en développement, souffrant d’une misère considérable et de maux structurels.

Des partisans radicaux de droite ("United Right Wing") du président indien Modi manifestent publiquement leur soutien commun à Donald Trump, Vladimir Poutine et Benyamin Netanyahou !
Des partisans radicaux de droite ("United Right Wing") du président indien Modi manifestent publiquement leur soutien commun à Donald Trump, Vladimir Poutine et Benyamin Netanyahou ! Crédits : Sajjad HUSSAIN - AFP

Bref, on peut assurer que ce ne sera pas un pays pleinement émergé avant longtemps : les infrastructures (notamment terrestres : routes, chemins de fer, ports, aéroports), les lignes de communications, l’alimentation électrique de la population et des usines, la pollution principalement due au charbon, etc., grèvent tout développement linéaire et harmonieux.

Pourtant, contrairement à d’autres économies intermédiaires, l’Inde connaît une croissance significative et apparemment durable (autour de 7 %). Quels sont les ressorts de cette bonne santé ? Les promesses du candidat [Narenda Modi, devenu premier ministre](http://Narendra Modi ), ont-elles été tenues (en particulier, la simplification administrative) ? Quels horizons à court terme se dégagent ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Par la rédaction de la chaîne publique BBC News : des centaines de milliers d'Indiens attendent pendant des journées interminables de pouvoir retirer quelques billets de banques pour simplement subvenir à leurs besoins quotidiens d'argent liquide, suite à un dispositif législatif anti-corruption décidé à l'automne dernier par la gouvernement Modi :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La rédaction de la chaîne publique qatari Al Jazeera English s'interroge sur les effets des lois bancaires et financières introduites il y a quelques mois en inde :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

In this episode of Head to Head, Mehdi Hasan challenges Ram Madhav, National General Secretary of India's ruling BJP and former spokesman of the Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), the right-wing Hindu nationalist organisation and ideological wing of the BJP. Interview en langue originale anglaise, diffusée par la chaîne d'information continue qatari Al Jazeera :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Narendra Modi a beaucoup de raisons, de se réjouir de l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Les deux dirigeants ont, d'abord, beaucoup en commun. Comme Donald Trump, Narendra Modi est un nationaliste de la veine la plus radicale marqué par une forte hostilité envers les Musulmans. Membre de la Rashtriya Swayam Seva (RSS), mouvement ultra de la droite hindouiste, connu pour être responsable de l'assassinat en 1948 du Mahatma Gandhi, Modi a joué un rôle trouble, en tant que gouverneur de l'Etat de Gujarat (qui compte plus de 60 millions d'habitants) dans les pogroms antimusulmans organisés dans cette région en 2002. PAR @RomaricGodin

Intervenants
  • directeur de recherche au CNRS, chercheur senior au think tank Asia Centre
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......