LE DIRECT

Climat. COP 21 : le cas particulier de Taïwan

8 min
À retrouver dans l'émission

Taïwan n’étant pas membre des Nations unies, n’est pas non plus membre des différentes organisations ou entités qui dépendant de la famille ONU. Et, s’il n’est qu’observateur à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il a voulu profiter du même statut à la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique. Pékin lui a fait obstacle.

Taïwan n’est présente à l’actuelle conférence de Paris sur le climat que par le biais d’une ONG, l’Institut de recherche sur les technologies industrielles (ITRI, en anglais). Le pays s’est engagé à une diminution des effets de serre de 50 % d’ici à 2030, soit 20 % par rapport aux émissions de 2005.

Comme les énergies sont directement liées à la lutte contre le gaz carbonique, rappelons enfin le « bouquet énergétique » taïwanais. Charbon : 29 % de la consommation, importé pour 45 % d’Australie, pour 40 % d’Indonésie. Gaz : 12 %, importé pour 43 % du Qatar, 21 % de Malaisie, 16 % d’Indonésie. Pétrole : 49 %, importé pour 82% du Moyen-Orient. Le nucléaire représente 8 % et devrait être aboli à moyen terme.

Th. G.

climateactionprogramme.org/news/taiwan_announces_50_emissions_reduction_policy
climateactionprogramme.org/news/taiwan_announces_50_emissions_reduction_policy

Le climat est-il le nerf de la paix ? Il n’y a évidemment aucun lien mécanique entre le fait qu’une région soit frappée par les conséquences du dérèglement climatique et le fait qu’elle devienne, soit victime du terrorisme, soit source du terrorisme. Mais le ministère de la Défense américain a désigné depuis quelques années le changement climatique comme un « multiplicateur de menaces ».

Taïwan est-elle la grande oubliée des négociations climatiques de la Cop21 ? Le petit archipel est l'un des rares pays au monde à être interdit de COP21 en raison de ses relations diplomatiques très compliquées avec la Chine, qui l'empêche d'obtenir le statut d'observateur à l'ONU.

Malgré cette exclusion par la "communauté inetrnational", le pays fait le maximum pour montrer sa bonne volonté et tente de s'introduire positivement dans le contexte environnemental global en s'engageant spontanément à reduire son empreinte carbonne de 50% d'ici à 2050.

Au Royaume-Uni, peut-être tente-t-on un pied de nez aux indépendantistes écossais ? Le grand quotidien The Intependent semble se réjouir de la performance gastronomique enregistrée à Taïwan, où le whisky local de la marque « Kavalan Solist Vinho Barrique » a remporté le prix honorifique décerné chaque année par le très sérieux Beverage Tasting Institute . Il a été déclaré"best single malt 2015". Ce whisky est produit, depuis 10 ans à peine, dans des barriques fabriquées aux Etats-Unis dans les meilleures règles de l’art. Le breuvage, bien qu'authentiquement asiatique, est pourtant déclaré comme étant “Surprisingly smooth on the palate. It’s like Bourbon-infused milk chocolate” and “Immediately and subtly liquor rich”... en anglais original dans le texte !

flashmob event in a shopping area in Taipei
flashmob event in a shopping area in Taipei Crédits : Reuters
Intervenants
  • directeur général, département des traités et des affaires juridiques, ministère des affaires étrangères, Taïwan.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......