LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pedro Sanchez, le 18 septembre à Madrid.

Comment la "question territoriale" pèse sur la crise politique en Espagne

11 min
À retrouver dans l'émission

Les Espagnols vont devoir voter à nouveau. Après cinq mois de tractations, le Premier ministre Pedro Sanchez n'a pas réussi à constituer une majorité parlementaire. Pour la chercheuse Barbara Loyer, on ne peut comprendre cette crise sans la rapporter, entre autres choses, au régionalisme espagnol.

Pedro Sanchez, le 18 septembre à Madrid.
Pedro Sanchez, le 18 septembre à Madrid. Crédits : PIERRE-PHILIPPE MARCOU - AFP

C'est la quatrième fois en quatre ans. Les électeurs espagnols sont appelés aux urnes le 10 novembre prochain pour tenter de sortir l'Espagne de la crise dont elle ne se sort pas, vote après vote. Le premier ministre socialiste Pedro Sanchez a d'abord approché Podemos, le parti de gauche radicale, sans succès. Puis à droite, Ciudadanos, sans plus de succès... 

Alors, partis politiques irresponsables ou véritable crise institutionnelle ? Le système politique espagnol semble à avoir du mal à supporter à la fois l’apparition de nouveaux partis en 2014, et le séisme provoqué par la tentative de sécession catalane il y a deux ans.

La fragmentation actuelle du spectre politique espagnol est en partie liée à la question territoriale. Prenez le parti Ciudadanos: c'est un mouvement fondé par des intellectuels de gauche contre les nationalistes catalans quand ceux-ci se sont embarqués dans une stratégie d'indépendance. Au départ, Ciudadanos est un parti catalan. Pour ce qui est de l’extrême-gauche de Podemos, c'est parce qu'elle s'est alliée avec des mouvances de gauche nationalistes, ou fédéralistes, périphériques, qu'elle a fait son apparition au Parlement. La question catalane est au centre de tout.    Barbara Loyer

Intervenants
  • Politologue spécialiste de l'Espagne et enseignante et chercheure en géopolitique à l'Université de Paris-VIII
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......