LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Hier, devant l'ambassade américaine à Séoul

Corée du Nord : un traité de paix pour quoi faire ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Pour ce premier sommet intercoréen depuis 11 ans, les dirigeants Kim Jong Un et Moon Jae In multiplient les signes de bonne volonté. La rencontre se conclura peut-être sur l’annonce d’un traité de paix, après 65 ans de tensions mondiales ininterrompues

Hier, devant l'ambassade américaine à Séoul
Hier, devant l'ambassade américaine à Séoul Crédits : Jung Yeon-je - AFP

Cette rencontre vient concrétiser la détente spectaculaire après une année de déclarations belliqueuses, de tirs de missiles et d’essais nucléaires de la Corée du Nord. Elle est d’abord une réussite pour la stratégie de Kim Jong-Un qui a initié le rapprochement avec une succession de propositions toujours plus fortes : Jeux Olympiques, rencontres de haut niveau, jusqu’à la déclaration de fin des essais nucléaires et balistiques il y a une semaine. L’événemnt valide aussi la posture d’ouverture de Moon Jae In affichée depuis son élection – parfois contre son électorat. Ce sommet est donc d’abord une victoire inter-coréénne.

Ces 4 derniers mois peuvent donner l’impression d’avoir apaisé 65 ans de situation conflictuelle avant la rencontre entre Kim Jong-Un et Donald Trump en juin. Mais il faut être «prudent» : les deux précédents sommets (en 2000 et 2007) ont été l’occasion de déclarations fortes restées sans suite. Et il faut désormais prendre au pied de la lettre les conditions posées par les différents acteurs, qui ne sont pas que coréens. Donald Trump veut une «dénucléarisation complète et irréversible», Kim Jong-Un veut des «garanties de sécurité». La Chine et le Japon aussi ont leurs intérêts et inquiétudes quant à un processus qui – formellement – les exclut.  

La configuration stratégique est cependant différente de celle des précédentes rencontres. Cette fois Pyongyang a quelque chose à négocier : son «Epée Chérie», une arsenal estimé à environ 50 têtes nucléaires transportables par des missiles intercontinentaux.

De plus l’attitude du régime nord-coréen procède d’un stratégie suivie depuis l’arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un en 2012 : le Byongjing ou « double poussée», nucléaire et économique ; et pour la continuer, la Corée du Nord a besoin de la levée des sanctions.  

Si un accord de paix se conclut, il faudra la participation de l’ONU et des Etats-Unis ; mais pour l’instant, les deux Corées ont déjà repris la main sur leur histoire.

@TEnjeux @XXMonde

Pour suivre en direct intégral le déroulement de ce sommet historique:

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......