LE DIRECT

Côte d'Ivoire

9 min

Côte d'Ivoire : prolongation pour 1 an maximum de la présidence. Quel partage des responsabilités dans le traitement du conflit ? La succession du président Houphouët-Boigny mort en 1993, avait caché des déchirures internes qui ne demandaient qu'à s'élargir. Le coup d'Etat du général Gueï en 1999, puis les affrontements armés et les soubresauts dramatiques entre le Nord et le Sud du pays, ont montré l'ampleur du désastre. Plutôt que de dresser à nouveau une chronologie ou de proposer une étude des rapports de force, il paraît plus utile de dégager les responsabilités des uns et des autres : l'ancien président Bédié, le candidat écarté Alassane Onattara, le président Gbagbo, les dirigeants rebelles, la France, ladite communauté internationale.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......