LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président cubain Miguel Diaz-Canel fait visiter au premier ministre espagnol le Palacio de los Capitanes Generales. il s'agit de la première visite d'un dirigeant espagnol dans l'île de Cuba de ces trente dernières années.

Cuba : reconfiguration des liens diplomatiques ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Avec la visite du premier ministre socialiste Pedro Sanchez, Cuba trouve un nouveau relais auprès de l'UE. Le régime communiste renforce aussi un partenariat économique majeur à un moment où ses alliances latino-américaines s'affaiblissent.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel fait visiter au premier ministre espagnol le Palacio de los Capitanes Generales. il s'agit de la première visite d'un dirigeant espagnol dans l'île de Cuba de ces trente dernières années.
Le président cubain Miguel Diaz-Canel fait visiter au premier ministre espagnol le Palacio de los Capitanes Generales. il s'agit de la première visite d'un dirigeant espagnol dans l'île de Cuba de ces trente dernières années. Crédits : ADALBERTO ROQUE - AFP

La visite du premier ministre espagnol Pedro Sanchez le 23 novembre à la Havane, inédite depuis 32 ans pour l'Espagne, témoigne de la volonté du régime cubain de trouver de nouveaux soutiens. Non seulement le gel du rapprochement diplomatique avec les Etats-Unis, mais aussi l'affaiblissement de certains de ses partenaires historiques le conduisent à de nouvelles démarches. 

Dans ce contexte, la démarche de l'Espagne est doublement utile pour Cuba, dont la croissance au premier semestre stagnait à 1,1 % : malgré les années de distanciation, l'ancien colonisateur de l'île est son troisième partenaire économique après Chine et le Venezuela. 

Cuba était la dernière colonie espagnole de toute l’Amérique latine, jusqu’en 1899… cela a laissé un héritage humain assez étrange : Castro cultivait ses origines galiciennes. C’est un capital qui avait été préservé jusqu’en 1986. Il y a de la part de beaucoup d’Espagnols l’espoir de voir l’Espagne retrouver un rôle diplomatique à Cuba et sur l’ensemble du continent américain...      Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur associé à l'IRIS

Sur le plan diplomatique, le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez est aussi un relais supplémentaire auprès des instances de l'UE avec qui elle a commencé cette année un dialogue régulier. Dans le paysage politique européen actuel, il s'avère peut-être le meilleur : après le dégel annoncé par les Barack Obama, François Hollande s'y était rendu le premier en 2015, Matteo Renzi l'avait suivi. Désormais dans les deux pays, les gouvernements ont changé de couleur politique. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Désorienté par les changements latino-américains récents, le régime cherche aussi à confirmer ses partenariats stratégiques plus lointains. Au début du mois, le nouveau président cubain (depuis mars) Miguel Diaz Canel a entrepris une longue tournée eurasiatique d'une dizaine de jours en Russie, Corée du Nord, Chine, Vietnam, Laos... Vladimir Poutine notamment a insisté sur l'importance du partenariat "stratégique" ; le Kremlin a d'ailleurs annoncé un prêt de plus de 50 millions de dollars à Cuba pour de l'achat d'armement. 

A La Havane, Pedro Sanchez a reçu tous les éléments qui peuvent conduire à un changement en profondeur de la société cubaine. De leur côté, les Mexicains ont développé, en diplomatie, diverses théories selon lesquelles il faut privilégier la non-ingérence et la non-intervention. Il ne faut pas oublier que Fidel Castro, à l’époque de Batista, s’était réfugié au Mexique et que c’est de là qu’il est parti renverser le gouvernement cubain et faire la révolution …    Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur associé à l'IRIS

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chronologie des différents étapes du projet de nouvelle Constitution à Cuba
Chronologie des différents étapes du projet de nouvelle Constitution à Cuba Crédits : GUSTAVO IZUS, NICOLAS RAMALLO - AFP
Intervenants
  • chercheur à l'Iris, spécialiste de l'Amérique latine et de l'Espagne et directeur de l’observatoire d’Amérique latine de la Fondation Jean Jaurès.
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......