LE DIRECT
La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) en 2018. Le taux de surpopulation carcérale du centre de détention de la capitale économique ivoirienne était il y a un an de 400%.

"Dans certains pays d'Afrique, la réforme pénale est aussi un marché"

11 min
À retrouver dans l'émission

Yasmine Bouagga, sociologue, travaille sur les politiques pénales de plusieurs pays d'Afrique. Elle explique en quoi la prison est un enjeu central des transitions politiques, ainsi que des programmes de financement développés par les bailleurs internationaux. Entretien.

La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) en 2018. Le taux de surpopulation carcérale du centre de détention de la capitale économique ivoirienne était il y a un an de 400%.
La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) en 2018. Le taux de surpopulation carcérale du centre de détention de la capitale économique ivoirienne était il y a un an de 400%. Crédits : SIA KAMBOU - AFP

Les réflexions sur les conditions d’incarcération et sur le "sens de la peine" ne sont pas l'apanage des pays riches. Dans des pays du continent africain où l'accès de toute la population à l'alimentation ou aux soins de santé pose encore de nombreux problèmes, des projets de réforme de la prison sont aussi à l'étude ou à tout le moins, en débat.

La déclaration dite de Kampala (1996 ) sur les conditions de détention en Afrique préconisait par exemple le recours aux peines alternatives.

Il ne s’agit pas de comparer entre elles toutes les prisons d’Afrique, qui s’inscrivent chacune dans des contextes politiques et sociaux différents, mais de donner à entendre certains enseignements tirés par une équipe de recherche, Ecoppaf, et qui concernent notamment les pays en transition politique.

La réforme pénale peut, pour certains pays d'Afrique en transition politique, être un instrument symbolique, pour dire une adhésion à des principes internationaux de respect des droits de l'homme. Mais la prison peut être aussi un instrument de construction très matérielle du pouvoir: incarcération de nouveaux opposants, libération d'anciens... et construction de nouveaux établissements. Le nouveau régime se donne ainsi une crédibilité sur son contrôle de la société. Le cas de l'Afrique du Sud est intéressant à cet égard, puisqu'on a assisté à une explosion de la population carcérale dans la période aussi post-apartheid.    Yasmine Bouagga

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......