LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Scène de rue à Dhaka , début août

Diplomatie climatique. L’impulsion viendra-t-elle des petits pays et de leur "weak power" ?

10 min
À retrouver dans l'émission

Des inondations touchent les Etats-Unis, mais aussi depuis deux mois en Asie du Sud. C’est même la pire mousson depuis 30 ans, qui a déjà tué plus de 1000 personnes et provoqué le déplacement de 2 millions d'autres.

Scène de rue à Dhaka , début août
Scène de rue à Dhaka , début août Crédits : ZAKIR HOSSAIN CHOWDHURY / NURPHOTO - AFP

A deux mois de la COP 23 qui se tiendra à Bonn, l'urgence climatique se rappelle aux pays développés comme à ceux qui le sont moins, voire franchement pauvres. Parmi eux un certain nombre est particulièrement vulnérables aux changementx climatiquex.

Or, si l’accord de Paris avait été celui des grands états, cette COP 23 sera pour la 1ère fois organisée par les Fidji, pays insulaire menacé par la montée du niveau des mers. C’est l'occasion aujourd’hui de faire le point sur ces pays faibles car surexposés, mais peut-être d'autant plus réactifs ou pro-actifs dans la diplomatie et la lutte contre le réchauffement climatique. Pouvoir de résilience et pouvoir d’influence : c’est tout l’enjeu du "weak power".

Concrètement, aujourd’hui, quel est le rôle joué par les ‘petits’ pays dans la lutte contre le réchauffement climatique ? Notre invitée, Alice Baillat, chercheuse à l’IRIS, apporte ici quelques éclaircissements.

8 vidéos sur notre thématique du jour :

Le 10 août 2017, il a fait 24,8°C à Nuuk, la capitale du Groenland. Pour la magazine 28' diffusé sur la chaîne arte ,Thibaut Sardier illustre en cartes le phénomène des incendies "spontanés" d’origine inconnue qui accélèrent chaque été la fonte des glaces au Groenland :

Le magazine Sale temps pour la planète, diffusé sur la chaîne France 5, faisait déjà le constat il y a trois ans de l'exode forcé des populations bengalis les plus pauvres, que la montée des eaux pousse massivement à "déménager" dans des bidonvilles sordides où ils endurent des conditions de vie inhumaines :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La chaîne AFP TV s'est rendue à Dacca, submergée par les arrivages quotidiens de réfugiés climatiques qui fuient les campagnes dévastées par les cyclones et la montée des eaux de la mer... une "importation" du malheur qui leur vient du réchauffement de la planète créé par l’industrialisation des pays occidentaux et de la Chine :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La rédaction de la chaîne Channel 4 montre ici pourquoi le Bangladesh est aujourd'hui considéré comme le pays le plus exposé aux actuels changements climatiques. 20 millions de Bengalis vivent en-dessous du niveau des eaux des fleuves ou de la mer et des eaux potables deviennent progressivement de plus en plus salées :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les images des chaînes d'Oxfam, des Nations Unies (United Nations TV) et Angel Eye Media complètent cet effroyable constat :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le magazine Cash Investigation de la chaîne France2 révèle les dessous d'un étrange marché aux enjeux financiers incommensurables, celui des «quotas carbone». Inventé en 2003 par l'Union européenne, il était censé inciter nos industries lourdes à réduire leurs émissions de CO2. Mais il a créé de nouveaux traumatismes... les "petits" pays subissent des pratiques qui détruisent leur sites naturels et rendent malade les habitants :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • chercheuse à l’Iris. Sa thèse porte sur la question des migrations climatiques au Bangladesh
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......