LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le militant égyptien Alaa Abdel Fattah derrière les barreaux pendant le verdict de son précédent procès,  dans la prison de Tora au Caire, le 23 février 2015.

"En Egypte, la justice d'exception a créé une mentalité d'exception"

12 min
À retrouver dans l'émission

Alaa Abdel Fattah, l'une des figures centrales de la révolution égyptienne de 2011, a connu lundi le verdict de son deuxième procès devant une juridiction d'exception, alors que le président Sissi avait levé l'état d'urgence en octobre dernier.

Le militant égyptien Alaa Abdel Fattah derrière les barreaux pendant le verdict de son précédent procès,  dans la prison de Tora au Caire, le 23 février 2015.
Le militant égyptien Alaa Abdel Fattah derrière les barreaux pendant le verdict de son précédent procès, dans la prison de Tora au Caire, le 23 février 2015. Crédits : Khaled DESOUKI / AFP - AFP

Alla Abdel Fattah a été condamné lundi à cinq ans de prison. Oui ce n’était pas le premier procès pour ce leader de la révolution égyptienne de 2011, qui a fait de la prison sous Hosni Moubarak, sous le président des Frères musulmans Mohamed Morsi, et déjà sous Abdel Fattah Al-Sissi.

Ala Abdel Fattah, tout comme le blogueur Mohamed Ibrahim ou même son propre avocat, tous ont comparu devant une cour de sûreté de l’Etat…. Un de ces tribunaux d’exception dénoncés depuis longtemps par les défenseurs des droits et les ONG comme Amnesty International.

Jusqu’à présent, le pouvoir en place justifiait ces tribunaux par la loi d’état d’urgence, en vigueur presque sans discontinuer depuis la mort de Sadate en 1981, mais qui avait été abrogée en 2011 à la chute d’Hosni Moubarak, puis instaurée à nouveau par le président Sissi. Fin octobre, celui-ci en a annoncé la levée. Mais c'en est-il pour autant fini de la répression ?

Avec Farah Ramzy, post doctorante à l’Institut Universitaire Européen à Florence, chercheuse en science politique.
 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......