LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les participants à la conférence pour la stabilisation de la Libye, rassemblés dans un hôtel à Tripoli le 21 octobre 2021.

En Libye, qui souhaite vraiment l'élection présidentielle de décembre ?

11 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Jalel Harchaoui, chercheur spécialiste de la Libye pour l’ONG Initiatives Globales à Genève.

Les participants à la conférence pour la stabilisation de la Libye, rassemblés dans un hôtel à Tripoli le 21 octobre 2021.
Les participants à la conférence pour la stabilisation de la Libye, rassemblés dans un hôtel à Tripoli le 21 octobre 2021. Crédits : Mahmud TURKIA / AFP - AFP

Un sommet en Libye, pour la Libye : une trentaine de délégations étrangères, des représentants des Nations unies, de l'Union européenne, de l'Union africaine..., se sont réunis hier à Tripoli, à l'invitation du chef de gouvernement intérimaire Abdulhamid Dabaiba. Depuis la mort de Mouammar Kadhafi il y a précisément dix ans, le pays n’avait plus été en mesure d’organiser ce type de réunion, notamment parce que les conditions de sécurité étaient impossibles à assurer…

La priorité affichée de ce Conseil de soutien à la stabilité de la Libye : tenir le calendrier prévu, et maintenir l’élection présidentielle cruciale du 24 décembre.

Avec Jalel Harchaoui, chercheur spécialiste de la Libye pour l’ONG Initiatives Globales à Genève.

Intervenants
  • Spécialiste de la Libye, attaché supérieur de recherches à Global Initiative against Transnational Organized Crime à Genève, ancien chercheur à l'Institut des relations internationales de Clingendael, aux Pays-Bas
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......