LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une vue de Panecillo à Quito, capitale du pays

Équateur. Élections générales hier : la succession du président Correa

9 min
À retrouver dans l'émission

Les élections générales en Équateur sont intéressantes à plus d’un titre. À commencer par le fait qu’après une élection (2006) et deux réélections (2009, 2013), le président Rafael Correa, économiste de formation, quitte le pouvoir, dans un contexte économique inquiétant.

Une vue de Panecillo à Quito, capitale du pays
Une vue de Panecillo à Quito, capitale du pays Crédits : Tony Waltham / Robert Harding Premium - AFP

Quelques repères, d’abord. 250 000 km² ; 16 millions d’habitants (31 % ayant moins de quinze ans) ; un indice synthétique de fécondité de 2,6 ; des ressources pétrolières (la moitié des exportations), c’est d’ailleurs un membre de l’OPEP ; du café et du cacao ; c’est aussi le premier exportateur mondial de bananes ; une monnaie nationale qui est le dollar depuis 2000. La chute du cours du pétrole depuis 2014 et la hausse du dollar ont grandement réduit le dynamisme économique du pays. Et de vastes scandales de corruption ont éclaté, touchant directement la classe politique et la fonction publique.

Les 13 millions d’électeurs choisiront entre huit candidats, les deux favoris étant l’ancien vice-président Lenin Moreno et le conservateur, ancien banquier, Guillermo Lasso. L’éventuel second tour est prévu en avril. À la veille du scrutin, on comptait de nombreux indécis. (Th. G)

______________________________________________

L’Équateur s'est positionné sur le terrain de la reforestation de la forêt amazonienne en battant un record mondial. Près de 650 000 arbres ont été plantés en une seule journée par plusieurs dizaines de milliers de citoyens se sont mobilisées pour parvenir à un tel exploit :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'Equateur, un miracle économique ? Le pays est tout en bas, dans les derniers du classement du Economist Intelligence Unit . Ce documentaire en langue originale espagnole, qui fait intervenir plusieurs économistes locaux, fait le point sur son éventuel essor, analysé en pleine campagne électorale :

La chaîne américaine hispanophone CNN a rencontré le président équatorien le mois dernier, à l'occcasion de la campagne électorale

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

The situation of Afro-Ecuadorians improved significantly under President Rafael Correa. The government managed to reduce poverty amongst Afro-Ecuadorians by 20% and improved the level of education over the past decade :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’Équateur serait-il le pays d'Amérique latine qui propose les meilleures routes à ses citoyens ? C’est ce que prétendait le forum de Davos en 2016 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Debate de los candidatos a la Presidencia de la República del Ecuador :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

En 1997, le président constitutionnel de la République de L’Équateur, Abdalá Bucaram Ortiz, était destitué par le Congrès pour "incapacité mentale à exercer le pouvoir". Il dirige un parti populiste de centre droit de type latino-américain créé par son beau-frère, le Partido roldosista ecuatoriano, et poursuit son combat politique aussi sur internet :

Intervenants
  • géographe, maître de conférences à Cergy-Pontoise, Laboratoire Prodig du CNRS
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......