LE DIRECT
Asmara, nommée "La Piccola Roma", pour sa richesse en art déco italien

Érythrée. Asmara ou l'autarcie comme système de gouvernement.

8 min
À retrouver dans l'émission

L’Érythrée est l’un des derniers « royaumes ermites », avec la Corée du Nord et quelques autres rares pays dans le monde.

Asmara, nommée "La Piccola Roma", pour sa richesse en art déco italien
Asmara, nommée "La Piccola Roma", pour sa richesse en art déco italien Crédits : Thomas Mukoya - Reuters

De fait, l’Érythrée (superficie de la Bulgarie, peut-être cinq millions d’habitants), région éthiopienne devenue indépendante en 1993 et privant ipso facto l’Éthiopie de toute façade maritime, s’en est méticuleusement pris à la plupart de ses voisins. À l’Éthiopie (d’où, une guerre entre 1998 et 2000). Au lointain Yémen, via les îles Hanish. Au petit Djibouti (vous pouvez d'ailleurs écouter notre émission consacrée à cette partie de la Corne de l'Afrique, intitulée en marge de la présidentielle, la place et le rôle de Djibouti dans la région). Au grand Soudan d’avant la partition de 2011. Elle a même interféré dans la guerre civile somalienne.

Quelle est donc sa logique ? Qui sont ses alliés ? Comment vit-elle économiquement ? Pourquoi tant d’Érythréens cherchent-ils, souvent désespérément, à fuir ?                               Th. G.

Vue panoramique du centre des affaires de la capitale Asmara
Vue panoramique du centre des affaires de la capitale Asmara Crédits : Thomas Mukoya - Reuters

Parmi les migrants qui tentent de rejoindre les côtes européennes, beaucoup viennent d'Érythrée, un pays situé dans la corne de l'Afrique. Près de 5.000 personnes quittent chaque mois ce pays peu développé de 6 millions d'habitants, où aucune équipe française de télévision n’avait mis les pieds depuis 20 ans. La rédaction du groupe TF1 nous propose ici une immersion exceptionnelle de 4 minutes, en vidéo dans les rues de la capitale, puis dans des zones plus rurales.

Bâtie dans les montagnes, à plus de 2.400 mètres d'altitude par les Italiens il y a un siècle, la capitale de l'Érythrée compte aujourd'hui environ 800.000 habitants. Le régime autoritaire et sanglant impose un service militaire strict qui peut durer des dizaines d’années, ce qui anéanti des vies entières et asphyxie l'économie. En cause, l’accord de paix non ratifié avec l’Ethiopie, 25 ans après la guerre, qui oblige le gouvernement de l'Érythrée à être constamment sur ses gardes et lui sert de justification pour enrôler sa jeunesse dans ce service "national" qui dure souvent toute une vie…

La rédaction du groupe BBC nous propose ici un diaporama de quelques scènes de vie et de paysages érythréens.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......