LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation contre la déténtion en Allemagne de Carles Puigdemont, arrêté dimanche par la police allemande, et en faveur de "la libération des prisionniers politiques" incarcérés en Espagn

Espagne – après l’arrestation de Carles Puigdemont : démocratie victorieuse ou faillite ?

11 min
À retrouver dans l'émission

L’arrestation dimanche en Allemagne de Carles Puigdemont, inculpé de « rébellion » par Madrid, marque un tournant dans la crise catalane : c’est la fin de 5 mois d’une stratégie d’internationalisation menée par l'ancien président de la Generalitat, pas de la crise politique.

Manifestation contre la déténtion en Allemagne de Carles Puigdemont, arrêté dimanche par la police allemande, et en faveur de "la libération des prisionniers politiques" incarcérés en Espagn
Manifestation contre la déténtion en Allemagne de Carles Puigdemont, arrêté dimanche par la police allemande, et en faveur de "la libération des prisionniers politiques" incarcérés en Espagn Crédits : JOAN VALLS / URBANANDSPORT / NURPHOTO - AFP

L’avenir de la crise catalane est-il suspendu à une décision d’un juge allemand ? Berlin a répondu à l’appel de Madrid qui accéléré vendredi dernier en relançant les mandats d’arrêts européens contre 6 dirigeants indépendantiste, tous hors d’Espagne depuis la déclaration unilatérale d’indépendance et les premières inculpations en octobre 2017. Face à la stratégie d’internationalisation de Carles Puigdemont  (en Belgique, Danemark, Suisse, Finlande…) le gouvernement espagnol a marqué un point fort. Au total, 25 dirigeants indépendantistes sont poursuivis, dont 13 pour « rébellion », et passible de 30 ans de prison.   

Ce coup d’arrêt judiciaire n’augure pas pour autant d’un apaisement politique, ni entre Barcelone et Madrid, ni en Catalogne :  d’abord, les indépendantistes ont fait plus que résister aux élections de décembre dernier. Ils en sont sortis renforcés sur le plan politique, avec  toujours – théoriquement – la majorité absolue pour la coalition (JxSi –  ERC – CUP) au pouvoir depuis 2015. 

Ensuite, l’exécutif Catalan toujours sous tutelle n’a pas de président et il y aura de nouvelles élections si aucun gouvernement n'est trouvé en mai prochain : ce serait l’occasion pour le parti ERC, de reprendre la main sur la coalition, ou pour les libéraux de Ciudadanos, déjà première force au Parlement de Catalogne, de pousser l’avantage et mettre les  indépendantistes en minorité. 

Enfin, les violences des manifestations du week-end dernier montrent un risque réel de polarisation de la société catalane : les Comité de Défense de la République (environ 300) pourraient être tentés par des actions plus radicales et violentes.

D'un côté la République espagnole dont on craignait les faiblesses démocratiques s'avère plus résistante qu'on ne le pensait, avec toujours de bons soutiens européens. De l’autre, cette nouvelle phase annonce aussi peut-être la fin d'une génération d'indépendantistes. 

La démocratie espagnole a résisté, la nation catalane tiendra-t-elle ? 

@TEnjeux @XXMonde

Quelques vidéos pour éclairer en images le thème d'aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • géographe, spécialiste de la politique espagnole et de l'indépendantisme catalan, chercheur à l’Institut français de géopolitique de Paris 8.
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......